NOUVELLES
14/10/2016 06:39 EDT | Actualisé 15/10/2017 01:12 EDT

Yémen: quatre morts à Marib, un soldat saoudien tué à la frontière

Quatre personnes ont été tuées vendredi dans l'explosion d'une bombe lors d'une cérémonie funéraire d'un officier loyaliste à Marib, à l'est de Sanaa, au lendemain de la mort d'un soldat saoudien à la frontière saoudo-yéménite.

La bombe a explosé dans une tente lors de la cérémonie à la mémoire du général Abdelrab Cheddadi, tué dans les combats avec les rebelles chiites Houthis cette semaine, a indiqué une source des services de sécurité.

L'explosion a également fait dix blessés, a ajouté cette source qui était incapable d'identifier les auteurs de l'attaque.

Les forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi ont repris la ville de Marib mais peinent à chasser les rebelles de l'ensemble de la province de même nom, située à l'est de la capitale Sanaa.

Par ailleurs, un soldat saoudien a été tué dans des échanges de tirs avec les rebelles chiites Houthis à la frontière saoudo-yéménite, a annoncé vendredi le ministère saoudien de l'Intérieur.

L'accrochage s'est produit jeudi soir dans le secteur de Jazane et le soldat tué appartient au corps des Gardes-frontières, a précisé le ministère cité par l'agence officielle SPA.

Il fait suite à un appel de l'ancien président yéménite Ali Abdallah Saleh, allié des Houthis, à la mobilisation à la frontière saoudienne en vue de "venger" les morts des raids aériens, attribués par les rebelles à l'Arabie saoudite, qui ont fait 140 morts à Sanaa le 8 octobre.

Au moins 110 soldats et civils saoudiens, en plus de nombreux étrangers, ont été tués par les tirs des rebelles yéménites ou les échanges de tirs à la frontière depuis le début de l'intervention en mars 2015 d'une coalition militaire conduite par Ryad contre les rebelles et leurs alliés au Yémen.

La coalition intervient en soutien au gouvernement du président Hadi, chassé du pouvoir à Sanaa, par les rebelles.

Les rebelles ont tiré cette semaine deux missiles en direction du territoire saoudien qui ont été interceptés, selon la coalition.

Selon les Nations unies, la guerre au Yémen a fait 6.885 morts presque pour moitié des civils.

it-mou/mh/hj