NOUVELLES
14/10/2016 00:54 EDT | Actualisé 14/10/2017 01:12 EDT

Turquie: mandats d'arrêt contre 189 juges et procureurs

Un tribunal turc a émis des mandats d'arrêt contre 189 juges et procureurs, dans l'enquête sur le putsch avorté du 15 juillet, a rapporté vendredi l'agence de presse progouvernementale Anadolu.

Les 189 magistrats sont accusés d'avoir fait usage de la messagerie cryptée Bylock, qui était, selon les autorités turques, l'outil de communication des putschistes.

Certains de ces magistrats exerçaient au ministère de la Justice, à la Cour de cassation ou encore au Conseil d'Etat. Trente d'entre eux officiaient dans les tribunaux d'Istanbul, les autres un peu partout en Turquie, a détaillé l'agence de presse Anadolu.

"Les opérations sont en cours" pour procéder à l'arrestation des 30 magistrats stambouliotes, a ajouté Anadolu, sans préciser si les autres juges et procureurs concernés par les mandats d'arrêt avaient déjà été arrêtés.

Ankara accuse le prédicateur Fethullah Gülen exilé aux Etats-Unis d'avoir fomenté la tentative de putsch de la mi-juillet, qui a fait plus de 270 morts et des milliers de blessés.

Les autorités turques ont lancé une vague de purges après la tentative de coup d'Etat pour chasser tous les sympathisants présumés de M. Gülen. Médias, magistrature, police, milieu pénitentiaire, armée, éducation... Tous les secteurs sont concernés par ces purges d'une ampleur inédite, dans lesquelles 32.000 personnes ont été arrêtées, selon un bilan annoncé fin septembre.

bat/ezz/cr