NOUVELLES
14/10/2016 07:56 EDT | Actualisé 15/10/2017 01:12 EDT

Scandales sexuels en politique: les précédents dans le monde

A l'instar de Donald Trump, accusé d'agressions sexuelles, plusieurs responsables politiques de premier plan dans le monde ont été éclaboussés par des scandales sexuels.

- DSK -

Le 14 mai 2011, le directeur général du Fonds monétaire international (FMI), favori socialiste des sondages pour la présidentielle française de 2012, est arrêté à New York: une femme de chambre du Sofitel de Manhattan, Nafissatou Diallo, l'accuse de tentative de viol.

Il démissionne du FMI, sa carrière politique est brisée. Détenu dans la prison de Rikers Island sur l'accusation d'agression sexuelle et tentative de viol, il est libéré sous caution.

Le parquet de New York abandonne ensuite les poursuites, invoquant le "récit erroné" de la victime. Une transaction financière entre DSK et Diallo d'un montant jamais dévoilé met un terme à ses démêlés judiciaires américains en décembre 2012.

- Berlusconi -

Silvio Berlusconi est accusé d'avoir rémunéré les prestations sexuelles d'une mineure, la Marocaine Karima el Mahroug, surnommée Ruby, entre février et mai 2010 et d'avoir fait pression sur la police pour la faire libérer après un larcin alors qu'il était à la tête du gouvernement italien.

Condamné dans cette affaire dite du Rubygate à 7 ans de prison et à l'inéligibilité à vie en première instance en juin 2013, "il Cavaliere" est définitivement acquitté en mars 2015.

- Clinton -

D'abord accusé de harcèlement sexuel dans un hôtel par Paula Jones, le président américain Bill Clinton se voit ensuite soupçonné d'avoir demandé à Monica Lewinsky, une stagiaire de la Maison Blanche avec qui il aurait eu une liaison, de faire un faux témoignage dans cette affaire.

Clinton reconnaît le 17 août 1998 avoir eu une "relation inconvenante" avec Lewinsky. Le 11 septembre, un rapport d'enquête lui reproche d'avoir "menti sous serment" dans l'affaire Paula Jones, et d'avoir voulu faire entrave à la justice dans l'affaire Lewinksy. Une procédure de destitution ("impeachment") contre M. Clinton est finalement repoussée par les sénateurs le 12 février 1999.

- Katzav -

Le président israélien Moshé Katzav démissionne en juillet 2007 à la suite d'un scandale sexuel. Il est déclaré le 30 décembre 2010 coupable de deux viols sur des subordonnées à l'époque où il était ministre du Tourisme dans les années 1990, et de harcèlement sexuel.

Il est condamné le 22 mars 2011 par un tribunal de Tel-Aviv à sept ans de prison ferme et deux ans avec sursis. Incarcéré depuis décembre 2011, une libération anticipée lui a été refusée le 4 août 2016.

- Zuma -

L'actuel président sud-africain Jacob Zuma, élu en mai 2009, a été accusé de viol par une jeune femme séropositive alors qu'il n'était pas encore président.

Il a été blanchi par la justice en 2006, mais a scandalisé le pays en affirmant lors de son procès qu'il avait juste "pris une douche" pour éviter le risque d'une contamination par le virus du sida. Il était alors à la tête du Conseil national contre le sida.

doc-ot/vdr/bdx