POLITIQUE
14/10/2016 08:28 EDT

Lisa Raitt se rapproche de la course à la direction du Parti conservateur

L'ex-ministre fédérale des Transports Lisa Raitt a annoncé vendredi matin qu'elle renonce à ses fonctions de porte-parole en matière de Finances pour mieux explorer la possibilité de se lancer dans la course à la direction du Parti conservateur.

La députée de Milton a annoncé qu'elle quittait ses fonctions parlementaires dans une série de trois tweets publiés tôt vendredi matin. Elle y remercie la chef intérimaire Rona Ambrose pour lui avoir fait confiance au cours de la dernière année.

« S'assurer que le gouvernement rendre des comptes sur l'économie est le plus important rôle au sein de notre caucus, et cela a été ma priorité », écrit-elle. « Pour assurer [qu'il obtienne] toute l'attention, je me retire comme porte-parole aux Finances, tout en continuant mes discussions sur le leadership de notre parti pour l'avenir ».

Lisa Raitt a fait son entrée à la Chambre des communes en 2008. Elle a immédiatement accédé au Conseil des ministres, où elle a successivement détenu les portefeuilles des Ressources naturelles, du Travail et des Transports.

Elle n'est cependant pas bilingue, ce qui constitue un handicap en vue de la course à la direction du parti. Son incapacité à communiquer dans la langue de Molière avait d'ailleurs fait grincer des dents lorsqu'elle a été nommée aux Transports dans la foulée de la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic.

Le député conservateur de Durham, Erin O'Toole, pourrait également se lancer dans la course : il a convoqué la presse à Bowmanville, vendredi matin, pour faire part de ses intentions.

À l'heure actuelle, six anciens ministres du gouvernement Harper – Maxime Bernier, Kellie Leitch, Andrew Scheer, Michael Chong, Brad Trost et Deepak Obhrai - ont officiellement déposé leur bulletin de candidature en vue de succéder à Stephen Harper.

Chris Alexander et Pierre Lemieux ont aussi confirmé leur intention de se présenter, mais sans avoir rempli les formalités d'usage. Steven Blaney a fait savoir qu'il fera connaître sa décision le 23 octobre et l'homme d'affaires Kevin O'Leary poursuivent leur réflexion.

Le temps commence à presser pour les aspirants -chefs : un premier débat en anglais aura lieu le 9 novembre, à Saskatoon, tandis qu'un premier débat bilingue est organisé à Moncton le 6 décembre.

L'élection du nouveau chef aura lieu le 27 mai.