NOUVELLES
14/10/2016 06:14 EDT | Actualisé 15/10/2017 01:12 EDT

Libération d'un photographe russe enlevé en Syrie il y a trois ans

Un photographe russe enlevé par un groupe rebelle syrien en 2013 a été libéré et est rentré en Russie, ont annoncé vendredi les services russes de sécurité (FSB).

"Konstantin Jouravlev, qui voyageait à travers le monde et avait été enlevé en octobre 2013 dans le nord de la Syrie par un groupe armé, est retourné en Russie", a déclaré un porte-parole du FSB, cité par les agences de presse russes.

Konstantin Jouravlev, 35 ans, qui voyageait en auto-stop de Tomsk (Sibérie Occidentale) jusqu'au désert du Sahara, était entré en Syrie via la Turquie avant d'être enlevé par le groupe islamiste Liwa al-Tawhid à Alep (nord-ouest), avaient expliqué les autorités russes au moment de son enlèvement.

Le groupe rebelle l'accusait alors d'être un "espion" à la solde du régime du président syrien de Bachar al-Assad.

Liwa al-Tawhid, une brigade proche des Frères musulmans et dissidente de l'Armée syrienne libre, était très puissante dans la province d'Alep en 2013.

L'organisation s'est ensuite alliée à d'autres groupes rebelles pour former le "Front islamique", alors une des plus importantes factions combattantes en Syrie.

Voyageur passionné, M. Jouravlev avait déjà fait un tour du monde et envisageait de se rendre au Sahara pour y passer 21 jours en solitaire dans le cadre de son projet "En tête à tête avec le désert", selon les médias russes.

tbm/nm/mr