POLITIQUE
14/10/2016 05:37 EDT | Actualisé 14/10/2016 05:40 EDT

Les opposants à la taxe carbone créent des «scénarios catastrophes», dit Trudeau

Le premier ministre Justin Trudeau dit vouloir contrer la "désinformation" au sujet de son projet d'instaurer une taxe nationale sur le carbone.

M. Trudeau soutient que tout l'argent amassé grâce à la taxe carbone sera réinvesti dans les provinces et les territoires.

Assumer les responsabilités en matière d'environnement assurera la croissance économique du Canada, a ajouté le premier ministre lors d'une visite à Medecine Hat. M. Trudeau est de passage dans la ville albertaine pour fournir son appui au candidat libéral Stan Sakamoto à l'approche de l'élection partielle du 24 octobre. M. Sakamoto cherche à pourvoir le poste laissé vacant par le décès du député conservateur Jim Hillyer.

M. Trudeau a maintenu que les "tactiques alarmistes" et les "scénarios catastrophes" de certains politiciens ne s'appuient pas sur des faits et n'amèneront pas de nouveaux emplois dans la production d'énergie renouvelable.

Le plan d'Ottawa d'imposer une taxe de 10 $ par tonne de carbone à compter de 2018 a été vivement critiqué par les premiers ministres de la Nouvelle-Écosse et de la Saskatchewan.

Du côté de l'Alberta, la première ministre Rachel Notley dit appuyer, en principe, l'idée d'un tarif national sur le carbone. Sa province instaurera cependant sa propre taxe de 20 $ par tonne dès le 1er janvier 2017. Le gouvernement albertain prévoit porter ce prix à 30 $ l'année suivante.

VOIR AUSSI:

Galerie photo Justin Trudeau en Chine Voyez les images