DIVERTISSEMENT
14/10/2016 01:13 EDT

«La 4ième dimension (version longue)»: Les Hay Babies en mode rock (ENTREVUE)

Un opus très attendu, qui risque de plaire - et surprendre - les fans. Rencontre.

Courtoisie

C'est entre mimosas et guêpes curieuses sur une terrasse au soleil que les filles de Hay Babies ont pris le temps de discuter de leur deuxième album, La 4ième dimension (version longue). Un opus très attendu, qui risque de plaire - et surprendre - les fans. Rencontre.

Après Mon Homesick Heart, les artistes ont pris le temps d'explorer d'autres projets: Julie Aubé et Katrine Noël ont ouvert leur propre boutique de vêtements vintages à Moncton, tandis que Vivianne Roy a lancé le premier album de son projet solo Laura Sauvage, Extraordinormal.

«J'écrivais tout le temps des tounes quand j'étais toute seule chez moi... Et finalement, j'ai réalisé que j'avais un album», explique Vivianne. D'ailleurs, même Julie travaille sur un nouveau projet solo. Mais trêve de presque pause - parce que mine de rien, Les Hay Babies ont présenté leur lot de spectacles en 2016 -, les filles ont eu envie de travailler sur leur deuxième album.

Ça a donné La 4ième dimension (version longue), un opus aux sonorités rock des années 60-70. Et le titre, ça vous dit quelque chose? C'est le film du même nom de Rogers Normandin qui a inspiré les artistes. «C'est la chose la plus inspirante du monde. Je suis arrivée un soir chez Katrine et ça riait, ça riait. Elle écoutait ce film... Et finalement, on a fini par le watcher back. On aimait vraiment l'esthétique: le film était quand même charmant», explique Vivianne en riant.

Pour la petite histoire: Rogers Normandin et sa conjointe Nadia Lafontaine ont marqué les esprits lors d'un passage - très - viral à Denis Lévesque. L'entrevue, sur le meurtre de la mère de cette dernière, en a surpris plus d'un par son caractère inusité:

Parallèlement, Rogers Normandin a décidé de se lancer en cinéma avec La 4ième dimension (version longue), un film à l'esthétique, disons, très unique. On y retrouve notamment Rogers dans le rôle principal, son amoureuse Nadia Lafontaine et bien sûr, leur langage coloré:

Outre cette forte inspiration, les filles parlent d'un véritable trip qui ressemble à «un sleepover entre cousines» pour décrire l'ambiance de création. «Tout s'est fait naturellement. On était vraiment d'accord sur la direction à prendre.» lance Katrine. Vivianne ajoute, d'un même souffle: «Il y a tellement bonne musique rock qui se fait en ce moment, c'est difficile de ne pas aller vers ça.»

Sans vouloir tomber dans le cliché du deuxième album plus mature, il est impossible de ne pas souligner l'évidence: La 4ième dimension (version longue) a des airs plus assumés que Mon Homesick Heart. «C'est un hit or miss», dit Vivianne. «On a vraiment des die hard fans, qui ont de la misère à laisser aller l'EP et qui ont moins aimé le premier album. C'est clair que d'autres vont réagir comme ça en réalisant qu'on a un peu laissé de côté la musique country et folk. Mais on va aussi se faire des nouveaux fans», ajoute Katrine.

En hochant la tête, Julie avoue que La 4ième dimension (version longue) est leur effort dont elles sont le plus fières. «Tout nous représente plus! L'album, l'image, le visuel... On a pris plus le contrôle cette fois.» Et décidément, ça leur réussit.

La 4ième dimension (version longue) est disponible dès maintenant. Le lancement se tiendra le 17 octobre prochain au Cabaret La Tulipe dès 17h

INOLTRE SU HUFFPOST