NOUVELLES
14/10/2016 10:00 EDT | Actualisé 14/10/2016 10:00 EDT

Le coroner enquête sur le décès d'une jeune mère témoin de Jéhovah

RADIO-CANADA

Une enquête est en cours pour déterminer si la mort, mardi, d'une jeune mère dans la vingtaine, à l'Hôtel-Dieu de Lévis, est liée à une erreur médicale.

Éloïse Dupuis est morte d'une hémorragie à la suite d'une complication au moment de son accouchement. Son enfant, un petit garçon, lui a survécu.

La jeune femme était témoin de Jéhovah, une confession qui interdit les transfusions sanguines. Quand il s'agit d'une décision éclairée, la loi permet aux patients majeurs de refuser un traitement médical.

Le coroner Luc Malouin devra déterminer si Éloïse Dupuis avait exprimé clairement son refus de recevoir une transfusion sanguine. Il doit notamment vérifier si la jeune femme a remis un avis signé où elle refusait toute transfusion, si elle a discuté avec son médecin, en somme, si elle a pris une décision éclairée.

Il doit revoir le déroulement des faits depuis l'admission de la jeune femme le 6 octobre jusqu'à son décès le 12, presque une semaine plus tard.

La tante de la victime, Manon Boyer, a l'intention de porter plainte au Service de police de la Ville de Lévis pour négligence criminelle.

J'aimerais savoir si Éloïse a consenti à ne pas avoir de transfusion. Si elle a eu la chance de s'exprimer, si elle a eu l'opportunité de prendre une décision éclairée. C'était le rêve de sa vie d'avoir un enfant, alors je ne pense pas qu'elle se serait laissée mourir.

― Manon Boyer, tante d'Éloïse