NOUVELLES
14/10/2016 16:34 EDT | Actualisé 15/10/2017 01:12 EDT

Le coroner enquête sur le décès d'une jeune mère témoin de Jéhovah

Une enquête est en cours pour déterminer si la mort, mardi, d'une jeune mère dans la vingtaine, à l'Hôtel-Dieu de Lévis, est liée à une erreur médicale.

Éloïse Dupuis est morte d'une hémorragie à la suite d'une complication au moment de son accouchement. Son enfant, un petit garçon, lui a survécu.

La jeune femme était témoin de Jéhovah, une confession qui interdit les transfusions sanguines. Quand il s'agit d'une décision éclairée, la loi permet aux patients majeurs de refuser un traitement médical.

Le coroner Luc Malouin devra déterminer si Éloïse Dupuis avait exprimé clairement son refus de recevoir une transfusion sanguine. Il doit notamment voir si la jeune femme a remis un avis signé refusant toute transfusion, si elle a discuté avec son médecin, en somme, si elle a pris une décision éclairée.

Il doit revoir le déroulement des faits depuis l'admission de la jeune femme le 6 octobre jusqu'à son décès le 12, presque une semaine plus tard.

Des proches de la victime, qui habitait en Beauce avec son conjoint, ont indiqué qu'ils avaient l'intention de porter plainte au Service de police de la Ville de Lévis pour négligence criminelle.

Ils se demandent si des proches auraient pu, sans son consentement, empêcher Éloïse Dupuis de recevoir un traitement médical qui aurait pu lui sauver la vie.