NOUVELLES
14/10/2016 06:17 EDT | Actualisé 15/10/2017 01:12 EDT

La FIFA a déjà établi que la Coupe du monde 2026 n'aura pas lieu en Europe

ZURICH — L'Amérique du Nord est devenue l'une des grandes favorites à l'obtention de la Coupe du monde de football de 2026 après que la FIFA eut à toutes fins pratiques bloqué toute candidature européenne.

La FIFA a indiqué vendredi que son comité exécutif s'était entendu sur le fait que l'UEFA et la Confédération asiatique ne devraient pas pouvoir déposer de candidature pour le Mondial de 2026 puisque la Russie sera l'hôte du tournoi en 2018 et que le Qatar accueillera la compétition de 2022.

L'Europe servirait de substitut si aucune des candidatures reçues ne répond aux exigences techniques et financières.

Cela ne risque pas d'arriver si les États-Unis, comme ils sont pressentis, se portent candidat, que ce soit seul ou conjointement avec le Canada et Mexique.

Sunil Gulati, président de la Fédération américaine de soccer et membre du comité exécutif de la FIFA, a dit de cette décision qu'elle changeait la donne en vue du dépôt d'une candidature.

La FIFA favorise l'organisation conjonte d'événements entre pays voisins et une candidature tripartite serait la bienvenue si le tournoi passe à 40 ou 48 équipes.

La fédération internationale votera le 9 janvier sur l'ajout ou non de nations à son tournoi-phare.