NOUVELLES
14/10/2016 07:26 EDT | Actualisé 15/10/2017 01:12 EDT

Décès de Louis Stettner, photographe inspiré des rues de Paris et New York

Le photographe Louis Stettner, témoin inspiré du Paris et du New York de l'après-guerre, est décédé jeudi à l'âge de 93 ans, a-t-on appris vendredi auprès du Centre Pompidou, à Paris, qui lui avait dédié une exposition l'été dernier.

Né à New York le 7 novembre 1922, Louis Stettner avait choisi la capitale française pour vivre depuis les années 1950. Deux villes dont il a photographié sans relâche les habitants, les rues, les scènes de la vie quotidienne, avec cet oeil poétique qui le caractérisait.

"Entre la France et les États-Unis, avec un pied sur chaque continent, il a su rendre par une photographie sensible et engagée la vie quotidienne de ses semblables", souligne le président du Centre Pompidou, Serge Lasvignes, dans un communiqué.

Louis Stettner avait travaillé aussi comme photoreporter pour les magazines Life, Time, Paris Match, Fortune, National Geographic.

Très lié à la France, Stettner avait monté peu après la Seconde Guerre mondiale une exposition à New York pour faire découvrir le travail de Brassaï, Doisneau, Boubat et Izis. Il avait aussi étudié à l'IDHEC (Institut des hautes études cinématographiques) de 1947 à 1949.

Le Centre Pompidou avait présenté du 15 juin au 12 septembre 2016 une centaine de ses oeuvres à la Galerie de photographies. Louis Stettner avait souhaité que le centre "devienne le lieu de référence pour son oeuvre" et lui avait fait don en 2016 d'un ensemble exceptionnel de 104 photos.

"Il était d'une créativité débordante, raconte Clément Chéroux, commissaire de l'exposition. Il écrivait, dessinait, peignait, sculptait et photographiait. Quelques mois avant d'ouvrir sa rétrospective au Centre Pompidou, il photographiait encore dans les Alpilles (sud-est) avec un équipement d'une douzaine de kilos".

fa/ial/chp/abk