NOUVELLES
14/10/2016 13:15 EDT | Actualisé 15/10/2017 01:12 EDT

Bataille de l'Alberta, prise 2

La défaite qu'ils ont subie mercredi à Edmonton est toujours fraîche dans la mémoire des joueurs des Flames. Ceux-ci ont bon espoir qu'ils ne répéteront pas les mêmes erreurs à domicile, face aux Oilers, vendredi.

Un texte de Patrick Henri

Les Flames n'ont pas respecté le plan de match à Edmonton. C'est de cette façon que le nouvel entraîneur-chef, Glen Gulutzan a expliqué la défaite des siens, mercredi.

« Nous avons commis trop de revirements en début de match et nous avons ensuite laissé Edmonton dicter le jeu », avait mentionné l'entraîneur après la rencontre.

Gulutzan est convaincu que la situation sera différente vendredi. Il entend profiter de l'avantage du dernier changement pour donner la chance à son attaque de se déployer plus efficacement qu'à Edmonton.

La saison dernière, les Flames avaient bien su utiliser cet avantage. On peut citer en exemple le cas de Johnny Gaudreau.

L'attaquant vedette n'a inscrit que 22 points à l'étranger en 39 matchs. À domicile, avec l'avantage du dernier changement, il a inscrit 56 points en 40 matchs.

Deuxième chance pour Elliott

Le gardien Brian Elliott sera le partant, malgré une performance décevante mercredi.

Le nouveau gardien des Flames a accordé des buts aux Oilers sur leurs deux premiers tirs. Il n'a repoussé que 21 rondelles sur 27.

Jyrki Jokipakka remplacera Nick Grossman en défense, il sera jumelé à Dougie Hamliton. Mark Giordano et T.J. Brodie seront réunis au sein de la première paire de défenseurs.

Courte cérémonie

Le match sera le premier des Flames à domicile. La mise en jeu sera précédée d'une courte présentation. À Edmonton, le match avait débuté 45 minutes après l'heure prévue en raison de la cérémonie d'avant-match.