NOUVELLES
14/10/2016 06:15 EDT | Actualisé 15/10/2017 01:12 EDT

Angleterre - Manchester United: Mourinho atténue la portée du déplacement à Liverpool

L'entraîneur de Manchester United José Mourinho a tenté vendredi d'atténuer l'importance de l'affiche de la 8e journée de Premier League lundi soir (19h00 GMT) à Liverpool, l'un des grands rivaux des "Red Devils".

"Je suis en Angleterre depuis longtemps maintenant. (...) Je comprends (...) la dimension des ces deux grands rivaux historiques. Mais, pour moi, la saison ne tourne pas autour du match à Anfield et du match à Old Trafford en janvier. Dans une saison, il y a beaucoup de matches, de points à prendre et de points à perdre", a déclaré le Portugais en conférence de presse.

"J'ai hâte d'y être. J'aime jouer à Anfield. J'y ai gagné beaucoup de matches, mais j'y ai aussi perdu pas mal de fois (...) donc je ne peux pas dire que j'aime y aller parce que j'en sors toujours vainqueur. Ce ne ne serait pas vrai", a-t-il continué.

Mais l'atmosphère rencontrée dans le passé par le "Special One" dans le mythique stade des "Reds" n'aura cette fois rien à voir. L'entraîneur vedette s'attend à quelque chose "de plus" maintenant qu'il est à la tête de ManU, une ambiance "comparable à Real Madrid-Barcelone ou Benfica-Porto".

Dans le sillage des dirigeants des deux grands clubs du nord-ouest de l'Angleterre, le Portugais a appelé les supporters au calme et à montrer "du respect" pour les victimes des "tragédies humaines".

La saison passée, Liverpool et United ont reçu des amendes de l'UEFA pour des débordements de leurs supporters lors du huitième de finale d'Europa League les opposant à Old Trafford.

Peu avant ce match, la police avait dû retirer une bannière accusant les fans de Liverpool d'être des "meurtriers". La bannière, qui était suspendue sur le chemin des supporters des "Reds" pour Old Trafford, faisait référence aux 96 supporters ayant péri en 1989 dans une bousculade dans le stade Hillsborough de Sheffield avant un match Liverpool-Nottingham Forest.

Jeudi, Liverpool et Manchester United ont demandé à leurs supporters, dans un communiqué commun, d'être "respectueux" les uns envers les autres sous peine de poursuites.

Depuis les années 1970, les rencontres entre "Reds" et "Red Devils" ont régulièrement été marquées par les violences et les chants insultants entre supporters.

mam/jcp