NOUVELLES
14/10/2016 08:20 EDT | Actualisé 15/10/2017 01:12 EDT

Amnistie internationale s'inquiète des déportations vers l'Amérique centrale

MÉXICO — Amnistie internationale accuse des pays comme le Mexique et les États-Unis de déporter des immigrants arrivés d'Amérique centrale vers leurs pays d'origine, des endroits violents qui ne leur offriraient aucune protection.

Dans un rapport dévoilé vendredi à Tegucigalpa, la capitale du Honduras, l'organisation internationale de défense des droits de la personne affirme qu'une explosion du nombre de déportations, surtout de la part du Mexique, crée une situation désespérée quand on la combine avec les taux de meurtre astronomiques de pays comme le Honduras, le Guatemala et le Salvador.

Le rapport cite le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés et démontre que le nombre de demandes d'asile présenté par les habitants de ces pays aux États-Unis ou dans les pays voisins est six fois plus élevé qu'il y a cinq ans.

Amnistie affirme toutefois que le nombre de déportations de ces migrants par le Mexique a bondi de 180 pour cent entre 2010 et 2015. Le rapport évoque le cas de migrants qui ont été tués après avoir été renvoyés chez eux.