POLITIQUE
08/10/2016 02:16 EDT | Actualisé 08/10/2016 02:16 EDT

Les premiers pas de l'enquête sur les femmes autochtones disparues

La commissaire en chef de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, Marion Buller, a assuré, samedi, que des efforts importants sont déployés en vue des premières audiences officielles sur la question.

Elle s'est dite consciente que "le monde" suit avec attention le travail de son équipe. L'annonce de cet été a toutefois semé la confusion, a-t-elle souligné, alors que certains ont pu croire que les audiences de la commission d'enquête débuteraient dans l'immédiat.

Les cinq commissaires s'affairent à recruter des membres qui joindront leur personnel, a précisé Mme Buller, ajoutant que les quartiers généraux de l'organisation ouvriront la semaine prochaine, à Vancouver.

Les familles et proches de victimes pourront s'exprimer, durant le processus d'enquête, de différentes façons, a-t-elle ajouté, notamment durant des rassemblements communautaires et des séances privées.

La directrice générale de l'Institut canadien d'administration de la justice, Michèle Moreau, assurera le rôle de directrice générale de l'enquête, a par ailleurs indiqué la commissaire en chef.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Des femmes autochtones portées disparues au Canada Voyez les images