DIVERTISSEMENT
07/10/2016 08:39 EDT | Actualisé 07/10/2016 10:09 EDT

«Recettes pompettes – Le jeu»: Éduc'alcool ne cache pas son (fort) désaccord (ENTREVUE)

Le concept des Recettes pompettes n'a pas fini de faire des petits. Cette fois, c'est Recettes pompettes – Le jeu qui vient d'être annoncé en grande pompe. En voyant ce jeu qui invite à crier - et à boire - «Shooter!» à tout bout de champ, impossible de ne pas se demander comment Éduc'alcool - qui s'est déjà insurgé sur le concept même de l'émission - perçoit cette nouveauté. Ni une ni deux, Le Huffington Post Québec a saisi le combiné et est tombé directement sur le directeur général, Hubert Sacy. Entrevue.

Que pense-t-il de ce nouveau jeu, qui tombe pile pour le temps des Fêtes? «Autant de bien que je pense de l'émission», lance-t-il. C'est-à-dire, rien de bien. «Nous sommes en train d'assister à une banalisation de la consommation excessive d'alcool, explique M. Sacy. Ce qui est encore plus grave, c'est que c'est devenu une valorisation. Ça devient un objectif.» Un but qu'il juge dangereux, et même irresponsable.

«Je ne veux pas faire de leçon de morale. Mais l'abus, c'est une mauvaise idée. Pousser à l'abus d'alcool, ce n'est pas un travail très brillant. C'est une promotion de la bêtise et de la connerie. Je leur souhaite le plus grand flop possible. Quelqu'un qui consomme de manière excessive, ce n'est pas drôle du tout. Loin de là. C'est très grave.»

Galerie photo «Les Recettes pompettes – Le jeu» Voyez les images

Même si le jeu - créé par Nicolas Duvernois, fondateur de PUR Vodka; Christian Lemay, fondateur de Scorpion Masqué et Éric Salvail - est réservé aux 18 ans et plus, Sacy avoue qu'il est interpellé par l'impact possible sur les enfants qui risquent de ne pas être bien loin si Recettes pompettes - Le jeu est sorti en plein party de Noël: «Que ce soit un jeu, c'est encore plus vicieux. Le jeu devient un prétexte pour boire. Si ça devient un divertissement familial, les enfants pourront voir ça...»

Le directeur général d'Éduc'alcool précise toutefois que chacun a bien le droit de faire ce qu'il veut: «Les créateurs ont le droit de lancer Recettes pompettes - Le jeu. On a le droit de dire que c'est épais. C'est totalement irresponsable. Ce jeu, c'est pour faire de l'argent sur le dos du monde.»

Parce que selon lui, ce sont les personnes plus vulnérables qui risquent de tomber dans le panneau de ce jeu: «80% de la population n'est pas sensible à ce genre d’imbécillité. Pour les autres à la recherche de sensations fortes, c'est plus problématique.»

Sacy souligne d'ailleurs qu'il est possible de s'amuser sans jouer à ce genre de jeu: «Il y a des millions de façons plus agréables d'avoir de plaisir. Et si le quiz est si intéressant, est-ce si nécessaire de boire les shooters?»

LIRE AUSSI:

«Les recettes pompettes»: un jeu pour crier «Shooter!» dans vos partys

Trop d'alcool aux Recettes pompettes à «En mode Salvail»? Le débat fait rage

À VOIR AUSSI: