DIVERTISSEMENT
07/10/2016 10:40 EDT

L'exposition Angry Birds, là où le jeu et la science s'unissent!

Radio-Canada

Oiseau sera bel et bien le mot au Centre des sciences Telus d'Edmonton. Dès le samedi 8 octobre l'exposition L'univers d'Angry Birds sera ouverte au public.

Par l'entremise de celle-ci, le public apprendra l'art et la science derrière ce jeu connu mondialement.

L'histoire d'Angry Birds

Angry Birds est une application de jeu de type casse-tête. Les joueurs utilisent un lance-pierre pour diriger des oiseaux sur des cochons placés sur ou à l'intérieur de différentes structures. Le but est d'éliminer tous les cochons présents dans l'aire de jeu. Au fur et à mesure que le jeu avance, le joueur obtient de nouveaux oiseaux, dotés de pouvoirs spéciaux.

Ce jeu assez simple est devenu l'application la plus populaire au monde avec plus de trois milliards de téléchargements.

Selon Joseph Knowles, qui participe à l'écriture d'Angry Birds, le fait que le jeu soit accessible à tous et que l'histoire soit attachante a aidé à son succès.

Le jeu est d'ailleurs devenu un film, une série télévisée et est désormais une expérience scientifique.

«C'est clairement un concept qui intéresse beaucoup de personnes, alors ça va servir à stimuler les jeunes sans qu'ils se rendent compte qu'on leur enseigne quelque chose!» - Annie Prud'homme-Généreux, VP des sciences au Centre des sciences Telus d'Edmonton

Derrière le jeu: des expériences scientifiques

30 jeux interactifs et éducatifs sont installés un peu partout dans l'exposition. Un court film est d'abord présenté au public pour raconter l'histoire d'Angry Birds.

Il est ensuite possible d'essayer le jeu à l'aide de diverses tablettes électroniques pour se familiariser avec le concept. Puis, vient le temps de transposer le jeu dans la vraie vie, un concept à la fois amusant et intéressant.

«Il s'agit d'un jeu où il y a beaucoup de notions de physique newtonienne: les lois du mouvement, de la vitesse, de masse et de force. Le public a donc la chance de regarder, mais aussi de se mettre dans l'action.» - Annie Prud'homme-Généreux, VP des sciences au Centre des sciences Telus d'Edmonton

Par exemple, l'expérience Être l'oiseau, permet au public de se lancer dans les airs et d'écraser un mur et des cochons mous, comme dans le vrai jeu.

Les participants peuvent aussi apprendre les concepts de la gravité et de la vitesse à travers la course de mini voitures, que nous devons construire nous-mêmes.

L'exposition offre également de l'information sur les oiseaux. Le public peut en apprendre plus comme par exemple le fait que l'envergure des ailes des oiseaux a des répercussions sur la vitesse à laquelle ils peuvent voler.

Il sera possible de tenter ces expériences scientifiques jusqu'au mois d'avril au Centre des sciences Telus d'Edmonton.