NOUVELLES
06/10/2016 05:55 EDT | Actualisé 07/10/2017 01:12 EDT

Une information des forces irakiennes à l'origine d'un raid meurtrier (armée)

Des combattants progouvernementaux irakiens ont fourni une information à l'origine d'un raid aérien de la coalition internationale sous commandement américain qui a tué 21 des leurs, a indiqué jeudi une source militaire irakienne.

La coalition, qui combat le groupe jihadiste Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak, a annoncé avoir ouvert une enquête sans toutefois confirmer son rôle dans l'incident, tandis que l'Irak lui a attribué la responsabilité du raid.

"La frappe aérienne a été menée par la coalition internationale (...) sur la base d'une information fournie par (des combattants tribaux) indiquant la présence d'un feu ennemi depuis l'une des maisons du village de Kharaib Jabr", a déclaré le commandement des opérations conjointes, qui supervise la lutte antijihadistes en Irak.

"L'information a été vérifiée et confirmée par la source, puis le raid a été mené sur la cible choisie en conséquence", a-t-il ajouté.

Le raid a été mené sur une zone à l'est de la ville de Qayyarah, située au sud de Mossoul et reprise à l'EI en août par les forces gouvernementales, mercredi à 01H00 (22H00 GMT mardi) selon un responsable militaire et une source gouvernementale.

Cheikh Nazhan Sakhr al-Lihaybi, le commandant des 21 combattants qui ont été tués, a indiqué que ces derniers avaient été bombardés au moment où ils se rassemblaient après avoir repoussé une attaque de l'EI.

Les forces progouvernementales, soutenues par la coalition, s'apprêtent à lancer une offensive d'envergure pour reprendre Mossoul aux jihadistes, qui impliquera de nombreuses forces irakiennes parfois rivales telles que l'armée, la police, des combattants peshmergas kurdes ainsi que des milices sunnites et chiites.

ak-smm/wd/cmk/jri