NOUVELLES
06/10/2016 12:30 EDT | Actualisé 07/10/2017 01:12 EDT

Syrie: réunion du Conseil de sécurité vendredi, réclamée par la Russie (diplomates)

Le Conseil de sécurité des Nations unies va se réunir en urgence vendredi au sujet de la situation en Syrie, après les craintes émises par son envoyé spécial que les quartiers rebelles d'Alep risquaient d'être "totalement détruits" d'ici la fin de l'année.

La Russie a réclamé cette rencontre pour pouvoir entendre un compte-rendu de Staffan de Mistura, envoyé de l'ONU pour la Syrie, qui doit s'exprimer par vidéoconférence depuis Genève à partir de 14H00 GMT vendredi, ont indiqué des diplomates.

M. de Mistura s'en est justement pris à la Russie, suggérant que Moscou bombardait sans discrimination une ville abritant des centaines de milliers de civils pour tenter d'éradiquer seulement quelques centaines de jihadistes.

"On parle en gros de 900 personnes qui deviennent la principale raison pour laquelle 275.000 personnes sont actuellement attaquées", a-t-il déclaré.

"Est-ce que c'est l'alibi et la raison pour laquelle la ville est en train d'être détruite ? Au maximum dans deux mois et demi la ville d'Alep-Est pourrait être totalement détruite", a-t-il dit à des journalistes.

M. de Mistura a appelé les jihadistes du Front Fateh al-Cham, ex-branche d'Al-Qaïda en Syrie, à trouver un accord pour quitter Alep et ainsi faire cesser les bombardements sur la ville.

"Si vous décidez de partir dignement, je suis personnellement prêt à vous accompagner physiquement", a-t-il lancé.

cml/bdx/faa