POLITIQUE
06/10/2016 08:55 EDT | Actualisé 06/10/2016 08:56 EDT

Suspension du règlement sur les pitbulls : la Ville ira en appel, dit Denis Coderre

Le maire Denis Coderre a fait part de son irritation, jeudi, au lendemain de la décision de la Cour supérieure du Québec de maintenir temporairement la suspension des articles concernant les chiens pitbulls contenus dans le règlement sur le contrôle des animaux adopté par la Ville de Montréal.

Il croit que la Ville doit envisager l'appel immédiat de cette décision.

Le juge Louis J. Gouin croit que la suspension devait être maintenue jusqu'à ce que la légalité des dispositions puisse être débattue comme le réclamait la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) de Montréal. Il faudra possiblement attendre plusieurs mois avant la tenue d'une audience sur le fond.

Le maire Coderre considère avec respect, écrit-il, pour l'opinion du juge Gouin et l'institution judiciaire, que sa décision est mal fondée, en faits et en droit.

Dans une lettre, le maire Coderre réaffirme sa volonté de bannir les pitbulls du territoire de la Ville de Montréal. Il s'attendait à affronter les lobbies pro-pitbulls mais il dit regretter que le débat ait vite pris des allures émotives.

Il ajoute que son choix premier se tournera toujours vers le bien-être des humains et leur sécurité. Il signale que le pitbull fait déjà l'objet d'interdiction dans de nombreuses villes du Canada et ailleurs dans le monde.

Sophie Gaillard, avocate au département de défense des animaux de la SPCA de Montréal, affirme quant à elle que certains éléments du règlement de la Ville sont discriminatoires et déraisonnables.

VOIR AUSSI:

Galerie photo Marche pour la défense des pitbulls à Montréal (16 juillet 2016) Voyez les images