NOUVELLES
06/10/2016 09:53 EDT | Actualisé 07/10/2017 01:12 EDT

SCHL: Le ralentissement du marché de Vancouver précédait la taxes aux étrangers

OTTAWA — Les ventes d'habitations à Vancouver ont commencé à ralentir avant la mise en place, cet été, d'une nouvelle taxe imposée aux acheteurs étrangers, a indiqué jeudi un rapport de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

Dans son document, qui s'intéresse à l'impact préliminaire de la taxe réservée aux acheteurs étrangers, l'agence fédérale affirme qu'il est encore trop tôt pour déterminer les répercussions à long terme de la décision du gouvernement de la Colombie-Britannique.

Selon la SCHL, la baisse des ventes observée en août et en septembre a mis en relief une tendance qui était déjà présente, particulièrement dans les échelons les plus élevés de la fourchette des prix des logements.

La chambre immobilière de la région de Vancouver a indiqué, plus tôt cette semaine, que les ventes d'habitations avaient diminué de 32,6 pour cent en septembre, comparativement au même mois l'an dernier. Les ventes avaient reculé de 26 pour cent en août, et d'environ 19 pour cent en juillet.

Le gouvernement britanno-colombien a commencé à imposer sa taxe de 15 pour cent aux acheteurs étrangers en août.

Selon les données du gouvernement, les achats de propriétés réalisés par des étrangers ont grimpé dans les jours précédant l'entrée en vigueur de la taxe, puis elles ont fortement chuté le mois suivant.