NOUVELLES
06/10/2016 10:48 EDT | Actualisé 07/10/2017 01:12 EDT

Les Penguins retrouvent Obama

Première équipe championne de la LNH reçue par le président américain Barack Obama en 2009, les Penguins de Pittsburgh étaient de retour à la Maison-Blanche, jeudi.

Obama a été le premier à noter que les champions de la Coupe Stanley 2016 lui permettraient ainsi de boucler ses deux mandats en tant que 44e président des États-Unis.

Y allant de quelques blagues bien senties, Obama a d'abord parlé d'un exploit hors du commun « celui d'avoir fait de Phil Kessel un champion de la Coupe Stanley », ce qui a bien sûr déclenché l'hilarité générale chez ses coéquipiers.

Le président a ensuite eu de bons mots pour le directeur général des Penguins, Jim Rutherford, « pour avoir embauché Mike Sullivan qui avait tout appris dans l'organisation des Blackhawks », a lancé Obama, lui-même originaire de Chicago.

M. Obama a aussi raconté qu'il avait rappelé au premier ministre du Canada, Justin Trudeau, lors d'un récent souper d'État, que durant son règne de huit ans à la Maison-Blanche, il avait célébré huit conquêtes de la Coupe Stanley par des équipes... américaines.

Le capitaine des Penguins, Sidney Crosby, a qualifié l'expérience de grande occasion.

« C'est l'une de ces choses à laquelle on pense dès que l'on commence à célébrer la victoire. C'est tout à fait unique et tout le monde apprécie cette visite à la Maison-Blanche ».

Comme le veut la coutume, le président Obama s'est vu remettre un chandail des Penguins avec le numéro 44 et une réplique miniature de la coupe.