NOUVELLES
06/10/2016 01:46 EDT | Actualisé 07/10/2017 01:12 EDT

Le président iranien au Vietnam, première étape de sa tournée asiatique

Le président iranien Hassan Rohani a fait voeu jeudi de quintupler les échanges économiques avec le Vietnam, première étape d'une tournée asiatique qui doit le conduire en Malaisie et en Thaïlande.

"Les deux parties se sont mis d'accord pour porter les échanges bilatéraux à deux milliards de dollars", s'est félicité devant la presse à Hanoï le président iranien modéré, engagé dans une politique d'ouverture internationale.

En 2015, les échanges commerciaux entre les deux pays ont été de 350 millions de dollars, selon l'agence officielle iranienne IRNA.

Le président vietnamien Tran Dai Quang a quant à lui évoqué "d'importantes opportunités de coopération".

Pour M. Rohani, cette tournée asiatique "est un tournant vers l'Est, pour tâter le terrain, rencontrer les politiques, établir des relations économiques fortes, dont l'Iran a besoin", analyse Vanessa Newby, du collège des études de l'Asie-Pacifique à l'Université nationale australienne.

Dans un Vietnam communiste riche en ressources énergétiques, l'Iran offre les avantages d'un partenaire moyen-oriental clef dans les secteurs du pétrole et du gaz.

Le Vietnam et l'Iran ont établi des relations diplomatiques en 1973 et deux présidents iraniens se sont rendus au Vietnam par le passé, Mahmoud Ahmadinejad en 2012 et Akbar Hashemi Rafsanjani en 1995.

Depuis la levée des sanctions contre l'Iran dans la foulée de l'accord nucléaire de 2015 entre Téhéran et les grandes puissances, Hassan Rohani est en pleine entreprise de reconquête internationale. Il s'est notamment rendu en janvier en France.

tmh-jv-dth/cr