NOUVELLES
06/10/2016 08:52 EDT | Actualisé 07/10/2017 01:12 EDT

Le Conseil de sécurité endosse formellement Guterres comme secrétaire général

NEW YORK — Le Conseil de sécurité des Nations unies a formellement endossé jeudi la candidature de l'ancien premier ministre portugais António Guterres au poste de secrétaire général, en remplacement de Ban Ki-moon.

Le président du Conseil, l'ambassadeur russe Vitali Tchourkine, a dit que M. Guterres a été approuvé par acclamation pour un mandat de cinq ans, lors d'une réunion à huis clos jeudi.

La recommandation du Conseil de sécurité sera maintenant transmise aux 193 membres de l'Assemblée générale, qui devraient voter pour choisir le successeur de M. Ban la semaine prochaine. Le deuxième mandat de cinq ans du diplomate sud-coréen se termine le 31 décembre.

M. Guterres a déclaré vouloir être un «intermédiaire honnête, un bâtisseur de ponts et un individu qui met en place les conditions favorables à un consensus».

M. Guterres, qui a dirigé le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) jusqu'en décembre, est arrivé en tête des cinq premiers scrutins malgré le fait qu'il soit un homme originaire de l'Europe de l'Ouest.

Pour la première fois cette année, les membres de l'Assemblée générale ont organisé une session de questions-réponses avec les 13 candidats en lice. Plusieurs diplomates ont jugé que M. Guterres avait été le meilleur.

Lors du sixième scrutin, pendant lequel les cinq membres permanents du Conseil de sécurité ont utilisé des bulletins d'une couleur différente, M. Guterres a reçu 13 votes «encourage», aucun vote «décourage» et deux votes «sans opinion».

Le résultat déçoit ceux qui espéraient voir une femme ou un Européen de l'Est accéder à ce poste pour la première fois.

«António Guterres l'a emporté parce qu'il était le meilleur candidat dans la course, a dit l'ambassadeur britannique Matthew Rycroft avant la rencontre de jeudi. Il y avait plusieurs candidats de qualité, et je suis heureux que sept des 13 candidats aient été des femmes, mais il a toujours été clair que même si le moment était propice pour choisir une femme, que nous allions choisir le meilleur candidat.»

Le politicien et diplomate de longue expérience avait déclaré à l'Associated Press et à deux autres médias, pendant sa campagne, qu'il chercherait à collaborer avec tous les pays du monde pour résoudre la multitude de problèmes auxquels est confrontée la planète, s'il était élu.

M. Guterres choisira presque certainement une femme comme secrétaire générale adjointe. Il avait déclaré, lors de l'entrevue, que «la parité des sexes» est cruciale au sein des Nations unies, qui sont dominées par les hommes.