NOUVELLES
06/10/2016 09:21 EDT | Actualisé 07/10/2017 01:12 EDT

La Banque du Canada observe de l'incertitude quant à reprise des exportations

OTTAWA — L'incertitude persiste en ce qui a trait à un éventuel redressement des exportations canadiennes hors produits de base, a affirmé jeudi la première sous-gouverneure de la Banque du Canada.

Dans le texte d'un discours prononcé à l'Université du Québec à Trois-Rivières, Carolyn Wilkins a estimé que l'avenir de ces exportations n'était pas complètement prévisible malgré le dévoilement de certaines données encourageantes ces derniers mois.

Une partie de l'incertitude est liée à la croissance prospective des investissements aux États-Unis, a-t-elle expliqué. Il est notamment possible que les avantages anticipés attribuables à la faiblesse des prix du pétrole se soient avérés moins importants que prévu au sud de la frontière. 

Mme Wilkins estime en outre que le Canada continue à faire face à une vive concurrence de la part d'autres pays, comme le Mexique, dont la devise s'est dépréciée plus rapidement que le huard.

Il faudra plus de temps pour déterminer quels facteurs sont temporaires et quels autres sont permanents pour les exportations, a-t-elle souligné.

La Banque du Canada attend de voir les exportations hors produits de base rebondir depuis l'écroulement des prix du pétrole et du dollar, il y a environ deux ans.