NOUVELLES
06/10/2016 03:25 EDT | Actualisé 07/10/2017 01:12 EDT

Arrestation d'un Ukrainien en Russie: Kiev convoque le consul russe

Le consul russe en Ukraine a été convoqué jeudi au ministère ukrainien des Affaires étrangères après l'arrestation à Moscou d'un Ukrainien accusé d'espionnage, a annoncé la diplomatie ukrainienne.

"Nous avons convoqué le consul de Russie pour avoir des explications sur le fait qu'on ne nous a pas donné d'accès jusqu'à présent au citoyen ukrainien Roman Souchtchenko", qui se trouve dans une prison de Moscou, a indiqué à l'AFP la porte-parole de la diplomatie ukrainienne, Mariana Betsa.

La Russie n'a pas d'ambassadeur en Ukraine, Kiev ayant rejeté le dernier candidat de Moscou à ce poste.

"Nous avons envoyé une note au ministère russe des Affaires étrangères et aux services secrets russes (FSB, ex-KGB), nous avons contacté le délégué russe pour les droits de l'Homme. Mais sans aucune réaction", a-t-elle affirmé, en dénonçant une "violation directe des droits de l'Homme et du droit international".

Le FSB a annoncé lundi l'arrestation de Roman Souchtchenko, l'accusant d'être "colonel" du renseignement militaire ukrainien et d'avoir recueilli en Russie des "informations confidentielles sur les activités des forces armées et de la Garde nationale russe".

L'Ukraine affirme que M. Souchtchenko, 47 ans, est un journaliste et correspondant à Paris de l'agence de presse Ukrinform, membre de l'Alliance européenne des agences d'informations (EANA).

Une trentaine de journalistes ukrainiens ont manifesté jeudi devant l'ambassade de Russie à Kiev en signe de protestation.

Plusieurs députés ukrainiens ont appelé à introduire des visas pour les Russes en représailles, même si cette mesure n'a quasiment aucune chance d'être approuvée par le parlement, le parti du président Petro Porochenko et ses alliés qui détiennent la majorité des sièges y étant opposés.

Alors que les tensions entre Moscou et Kiev sont au plus haut depuis l'annexion de la Crimée en mars 2014 et le déclenchement du conflit dans l'est de l'Ukraine, les arrestations d'Ukrainiens pour espionnage en Russie se sont multipliées au cours des deux dernières années.

osh-zak/mp/nm/rap