POLITIQUE
05/10/2016 12:34 EDT | Actualisé 05/10/2016 12:53 EDT

Un ex-attaché du ministre Laurent Lessard le met dans l'embarras

Le ministre Laurent Lessard a été de nouveau attaqué par l'opposition mercredi: son attaché de presse du temps où il était ministre des Forêts est passé à l'emploi d'une grande entreprise forestière sans respecter le délai d'un an prévu par la loi.

Pierre-Olivier Lussier a été licencié par M. Lessard en avril 2015 et est allé travailler directement chez Rémabec, une entreprise qui transigeait pourtant avec le ministère.

Or les règles déontologiques prévoient qu'"un membre du personnel d'un cabinet ne peut, dans l'année qui suit la cessation de ses fonctions, accepter d'occuper un emploi au sein d'une entreprise avec laquelle il a eu des rapports officiels, directs et importants au cours de l'année qui a précédé la cessation de ses fonctions".

Qui plus est, Rémabec est la société mère de Pyrobium, l'entreprise que dirige Yvon Nadeau, un autre ex-employé du ministre plongé dans la controverse.

En conférence de presse mercredi matin, la députée péquiste Agnès Maltais a affirmé que le premier ministre ou M. Lessard aurait demander une enquête du commissaire à l'éthique.

Pour sa part, le ministre a déclaré en chambre que M. Lussier avait signé des engagements au moment de son embauche et qu'à son départ il a donc réitéré son engagement de respecter les règles d'éthique d'après mandat, selon lui.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Quelques bourdes du gouvernement Couillard Voyez les images