NOUVELLES
03/10/2016 08:45 EDT | Actualisé 03/10/2016 08:46 EDT

Tahmid Hasib Khan, l'étudiant de Toronto accusé de terrorisme, est libéré des prisons bangladaises

AFP via Getty Images
University of Toronto student Tahmid Hasib Khan (C) leaves after his court appearance in the Bangladesh capital Dhaka on August 13, 2016.Bangladeshi police have formally arrested a British national allegedly involved in the deadly Islamist attack on a Dhaka cafe that killed 22 people last month, officials said August 13. Hasnat Karim, a 47-year-old Briton, had initially been detained along with Tahmid Khan, 22, a University of Toronto student, as a suspect in the attack, which was claimed by the Islamic State group. / AFP / APF / REHMAN ASAD (Photo credit should read REHMAN ASAD/AFP/Getty Images)

Un étudiant de l'Université de Toronto qui était détenu relativement à l'attaque terroriste ayant secoué le Bangladesh l'été dernier a été libéré sous condition, a confirmé dimanche un proche.

Tahmid Hasib Khan, un résidant permanent du Canada, avait été épinglé en août en vertu d'une loi bangladaise qui permet aux policiers d'arrêter un individu sans mandat, s'il y a raison de croire qu'il a participé à un crime.

Un membre de la famille de M. Khan et les médias bangladais ont rapporté qu'il a été libéré dimanche.

Le Dhaka Tribune a indiqué sur son site internet que l'avocat de M. Khan avait plaidé que son client devait être libéré parce que la police a dit n'avoir aucune preuve de son implication au sein du mouvement terroriste.

Le journal a ajouté que M. Khan devra comparaître de nouveau devant la cour le 5 octobre. On s'attend que la police demande au juge d'autoriser des poursuites contre l'étudiant en raison de son présumé refus de coopérer avec les enquêteurs.

Âgé de 22 ans, M. Khan était détenu sans qu'aucune accusation soit portée contre lui.

Cinq hommes armés ont pris d'assaut un restaurant de la capitale Dacca dans la nuit du 1er juillet, tuant 20 personnes et prenant 13 otages.

Les forces de sécurité du pays les avaient délogés le lendemain, tuant tous les assaillants et libérant tous les otages.

Neuf Italiens, sept Japonais, trois Bangladais et un Indien avaient été tués par les terroristes.

Proches et amis de M. Khan ont indiqué qu'ils n'avaient pas reçu de nouvelles de lui entre le moment de l'attaque et son arrestation.

Selon eux, le jeune homme est un rescapé des attentats, et non un auteur.

Un autre Canadien soupçonné d'avoir orchestré l'attaque a été tué lors d'une opération policière près de Dacca, en août. Tamim Chowdhury _ un ancien résidant de Windsor, en Ontario _ aurait aussi organisé une autre attaque à Dacca, également en juillet.