NOUVELLES
02/10/2016 14:48 EDT | Actualisé 03/10/2017 01:12 EDT

Une trop faible participation invalide le référendum hongrois sur les réfugiés

BUDAPEST, Hongrie — Les résultats du référendum hongrois portant sur les quotas de réfugiés établis par l'Union européenne ne pourront pas être validés en raison d'une trop faible participation.

Les électeurs qui ont choisi de se déplacer ont appuyé massivement le gouvernement du pays dans son opposition à l'accueil de réfugiés en Hongrie, dimanche.

Même si le taux de participation n'atteint pas 50 pour cent, le gouvernement hongrois a revendiqué une «victoire écrasante», les analystes estiment que le résultat représente plutôt un «embarras» pour le premier ministre Viktor Orban.

«Nous pouvons être fiers d'être le premier et le seul membre de l'Union européenne (à avoir tenu un référendum sur la question des réfugiés), a déclaré M. Orban après la divulgation des résultats. Les Hongrois ont pu donner leur opinion franche sur la question de l'immigration.»

Le premier ministre, un populiste de droite, a omis de dire que les résultats ne seront pas validés. Il a quand même promis de proposer un amendement à la Constitution qui reflétera les voeux de la population.

Après le dépouillement de 99,98 pour cent des bulletins, plus de 3,25 millions d'électeurs — ou 98,3 pour cent des suffrages exprimés — ont donné leur appui au gouvernement. Toutefois, la participation ne s'élève qu'à 43,9 pour cent, a indiqué le Bureau des élections nationales.

De plus, près de quatre pour cent des électeurs qui se sont exprimés ont annulé leur vote, le double comparativement aux autres référendums organisés dans le pays depuis 1997.

La question posée aux électeurs était la suivante: «Voulez-vous que l’Union européenne décrète une relocalisation obligatoire de citoyens non hongrois en Hongrie sans l’approbation du Parlement hongrois ?».

L'opposition avait appelé ses électeurs à boycotter le référendum.