NOUVELLES
02/10/2016 12:05 EDT | Actualisé 03/10/2017 01:12 EDT

Une attaque dans un camp de l'armée indienne au Cachemire fait un mort

SRINAGAR, Inde — Un nombre non déterminé de combattants ont ouvert le feu et lancé des grenades dans un camp de l'armée indienne dans la portion indienne du Cachemire, dimanche soir, entraînant un échange de coups de feu ayant tué un soldat paramilitaire indien et blessé un autre, a indiqué la police.

Le policier Syed Javeid Mujataba Gillani a dit ne pas avoir pu déterminer clairement si les extrémistes avaient tenté d'entrer dans le camp par la ville de garnison de Baramulla, à 50 kilomètres au nord-ouest de Srinagar, la principale ville du Cachemire. Le camp abrite les quartiers généraux locaux d'une unité militaire de contre-insurrection.

Les soldats paramilitaires atteints par balles étaient aussi établis dans le camp de l'armée, a indiqué un policier sous le couvert de l'anonymat car n'étant pas autorisé à parler aux médias.

Trois jours plus tôt, l'armée indienne avait dit avoir mené une «frappe chirurgicale» dans la région et détruit des «bases de lancement terroristes» utilisées par des combattants soutenus par le Pakistan.

Le 18 septembre, des rebelles présumés ont utilisé des fusils et des grenades pour se faufiler sur une base de l'armée à Uri, une ville dans la portion indienne, et ont tué au moins 18 soldats.

L'Inde accuse le Pakistan d'armer et de former des insurgés combattant pour l'indépendance du Cachemire ou son annexion au Pakistan, ce que nie Islamabad.