NOUVELLES
02/10/2016 08:32 EDT | Actualisé 03/10/2017 01:12 EDT

Accord sur le climat: l'Inde va permettre son entrée en vigueur "en un temps record" (Royal)

La ratification dimanche par l'Inde de l'accord de Paris sur le climat va permettre son entrée en vigueur "en un temps record", s'est félicitée la présidente de la COP21 Ségolène Royal.

"L'Inde représente un peu plus de 4% des émissions de gaz à effet de serre. Sa ratification va permettre une entrée en vigueur de l'accord en un temps record, conformément aux engagements pris lors de la COP", a déclaré, depuis Paris, la ministre française de l'Environnement, dans un appel téléphonique à l'AFP New Delhi.

Avec l'Inde, ce sont désormais 62 pays représentant près de 52% des émissions de gaz à effet de serre qui ont ratifié l'accord. Son entrée en vigueur, qui nécessite la ratification d'au moins 55 pays représentant 55% des émissions, est désormais à portée de main.

Le Parlement européen doit donner mardi son feu vert à une ratification des 28 pays membres de l'UE, a rappelé Ségolène Royal. L'UE représente 12% des émissions.

Le géant d'Asie du Sud de 1,25 milliard d'habitants, troisième émetteur de gaz à effet de serre, a déposé dimanche, jour anniversaire de la naissance de Gandhi, le document de ratification au siège de l'ONU à New York.

"Avoir choisi le jour anniversaire du Mahatma Gandhi est un magnifique symbole car le combat pour le climat est un combat pour la paix", a ajouté Mme Royal, adressant ses "plus vifs remerciements" au Premier ministre indien, Narendra Modi.

Dans un communiqué publié à Paris, la ministre a par ailleurs annoncé qu'elle allait "signer dans les jours prochains les statuts de la coalition solaire mise en place par la France et l'Inde à la COP21".

"Un travail intense a abouti et les premiers projets sont lancés", a-t-elle ajouté.

Le Premier ministre indien Narendra Modi est à l'origine avec la France de l'Alliance solaire internationale, destinée à promouvoir cette énergie renouvelable, qui devrait rassembler 120 pays et avoir son siège en banlieue de Delhi.

Son objectif est d'assurer un transfert de technologies et de faciliter les financements pour développer, dans tous les pays à fort potentiel solaire, des capacités de production d'électricité.

L'Inde s'est fixée le très ambitieux objectif de porter sa production solaire à 100 gigawatts en 2022, soit une multiplication par plus de dix de ses capacités actuelles.

amd/phv/ib