NOUVELLES
30/09/2016 10:13 EDT | Actualisé 30/09/2016 10:14 EDT

Porsche dévoile la version écolo de sa Panamera à Paris

Courtoisie

Quand Porsche a présenté sa grande berline Panamera 4 E-Hybrid au Mondial de l’automobile de Paris, un peu plus tôt cette semaine, les dirigeants l’ont présenté comme la suite de l’héritage de la famille. La grande voiture, qui vient remplacer l’ancienne génération, gagne en puissance et en autonomie électrique. Mais elle démontre surtout la volonté de Porsche de se faire une place plus grande dans le monde des voitures écoénergétiques.

Galerie photo
Porsche Panamera 4 E-Hybrid
Voyez les images

Il est vrai que d’associer voitures vertes à Porsche peut sembler ironique. Le constructeur allemand est réputé pour ses voitures sportives, et pour la recherche toujours plus pointue de la performance. La nouvelle Panamera associe cependant ces deux notions.

LIRE AUSSI

300 kilomètres pour la BMW i3 2017

Ainsi, la berline sport, qui profite aussi du restylage qu’a subi la Panamera dans toutes ses déclinaisons depuis quelques mois, mise surtout sur un tout nouveau rouage hybride électrique, associé à un moteur à combustion plus puissant.

Combinées, les deux motorisations permettent à la voiture de déclencher une cavalerie de 469 chevaux. En mode électrique seulement, la voiture, après quelques heures de recharge, peut désormais parcourir jusqu’à 50 kilomètres sans intervention du moteur à essence.

Quant à ce dernier, il s’agit d’une nouvelle motorisation V6 biturbo de 2,9 litres aux composantes allégées. Côté performances, la Panamera n’a rien à envier au modèle qu’elle remplace; elle déchaîne désormais le 0-100 kilomètres à l’heure en seulement 4,6 secondes, et n’affiche une consommation estimée que de 2,5 litres aux 100 kilomètres.

La voiture, qui n’arrivera que l’an prochain sur le marché nord-américain, s’inscrit aussi dans la politique du Groupe Volkswagen de miser sur les voitures à faibles émissions, ou sans émissions du tout. D’ici 2025, le groupe souhaite lancer quelque 30 voitures électriques. « Nous sommes conscients que les moteurs à essence seront encore sur le marché durant au moins 20 ans, mais nous allons tout mettre en œuvre pour en diminuer la consommation, et pour rendre accessible des technologies de plus en plus propres », a notamment souligné Matthias Müller, président du groupe Volkswagen, au moment de la présentation.

Verte aussi au Canada

Les dirigeants canadiens de Porsche misent aussi sur cette vocation plus verte. En entrevue, le président de Porsche Canada, Alexander Pollich, n’a d’ailleurs pas caché son enthousiasme pour les voitures électriques qui feront bientôt leur apparition dans la famille. « D’ici 3 ans, nous présenterons la Porsche Mission E, une voiture 100% électrique qui ne reniera pas les performances traditionnelles de la famille. Mais d’ici ce temps, nous sommes déjà en train de préparer l’avenir », a-t-il expliqué.

Cet avenir, il passe notamment par des concessionnaires mieux formés et mieux outillés pour recevoir des voitures électriques. Il passe aussi par une collaboration plus étroite avec les intervenants pour la mise en place de plus d’infrastructures de recharge le plus rapidement possible.

Bien qu’il ne soit pas un partisan de la loi zéro émission en processus d’adoption au Québec, le président de Porsche Canada espère tout de même une hausse marquée du nombre de voitures électriques sur le marché. « Nous sommes déjà en train de tout mettre en place pour prendre ce virage. Et je suis persuadé que, d’ici quelques années, le nom de Porsche sera aussi bien associé à voitures écologiques qu’à des voitures sportives », conclut-il.