NOUVELLES
30/09/2016 01:12 EDT | Actualisé 01/10/2017 01:12 EDT

La mission Rosetta, un périple de plus de 7 milliards de km

La mission de la sonde européenne Rosetta, qui doit prendre fin vendredi, est une épopée spatiale décidée il y a 23 ans. Ce voyage de 7,9 milliards de km, semé d'embûches, aura mobilisé pendant toutes ces années 14 pays européens avec les États-Unis.

- Novembre 1993: feu vert à Rosetta -

La mission Rosetta est approuvée en novembre 1993 par l'Agence spatiale européenne (ESA) qui veut comprendre les origines de la vie sur Terre en analysant de la poussière de comète. Le choix est de le faire "in situ" grâce à un petit engin baptisé Philae.

- Mars 2004: le lancement -

Plus de dix ans après le début du projet, la sonde Rosetta est lancée en mars 2004 à bord d'une Ariane 5 tirée depuis Kourou. Destination: la comète Tchourioumov-Guérassimenko ("Tchouri").

- 2005-2009: jeu de billard cosmique -

Pour accélérer sa course, Rosetta doit utiliser les champs de gravité de la Terre et de Mars. Elle se livre à un véritable jeu de "billard cosmique" en se propulsant grâce à l'effet de "fronde" gravitationnelle de la Terre et de Mars.

- 2010: au milieu des astéroïdes -

Après avoir frôlé Steins en 2008, Rosetta survole en juillet 2010 Lutetia et prend plus de 400 images de l'astéroïde de cent kilomètres de diamètre, situé entre les orbites de Mars et de Jupiter.

- 2011-2014: longue hibernation -

Le rayonnement solaire est insuffisant pour alimenter les batteries de ses équipements. En juin 2011, Rosetta, qui se trouve alors à 800 millions de km du Soleil et un milliard de km de la Terre, doit être placée en "coma artificiel", une hibernation de 957 jours qui lui permettra d'économiser son énergie.

- Août 2014: Rosetta rencontre Tchouri -

En janvier 2014, la sonde se réveille et reprend sa route vers la comète. Grâce à ses 11 instruments de mesure et d'observation, elle commence à en analyser la surface. Le 6 août, Rosetta qui a parcouru au total plus de six milliards de km, se met en orbite autour de Tchouri afin de l'escorter dans sa course vers le soleil.

- Novembre 2014: Philae sur la comète -

Après dix ans de voyage comme passager de Rosetta, le petit module Philae atterrit le 12 novembre 2014 sur le noyau de la comète 67P, réalisant une première historique. Equipé de dix instruments, le robot parvient à travailler pendant 60 heures, récoltant de précieuses données scientifiques, avant de s'éteindre faute d'un ensoleillement suffisant pour ses batteries solaires.

- Juin 2015: mission prolongée -

L'ESA prolonge, en juin 2015, de neuf mois la mission Rosetta, jusqu'à fin septembre 2016.

Philae se réveille après sept mois d'hibernation et communique à plusieurs reprises avec Rosetta. Huitième et dernier contact le 9 juillet. Depuis le robot-laboratoire est resté muet.

- Août 2015: Rosetta aux premières loges -

Alors qu'en août 2015, Tchouri atteint son périhélie, c'est-à-dire le point sur son orbite le plus proche du Soleil (186 millions de km), la sonde se trouve aux premières loges pour observer les jets de gaz et de poussières de la comète.

- 2016: Philae localisé -

La sonde européenne, dont les panneaux solaires reçoivent de moins en moins de lumière, coupe ses dernières communications avec le petit robot, afin d'économiser de la puissance. Le 2 septembre 2016, à moins d'un mois de la fin de sa mission, Rosetta parvient grâce à sa caméra Osiris à localiser Philae dont on avait perdu la trace depuis son atterrissage.

doc-fm/vdr/pcm/ial/ia