NOUVELLES
30/09/2016 02:38 EDT | Actualisé 01/10/2017 01:12 EDT

GB: A Scunthorpe, la sidérurgie semble avoir retrouvé un nouveau souffle

Le fer en fusion s'écoule dans la chaleur étouffante d'un haut fourneau du Nord de l'Angleterre: la sidérurgie semble avoir retrouvé un nouveau souffle à Scunthorpe où un fonds d'investissement vient de racheter une usine de l'indien Tata Steel.

Cette aciérie constitue une renaissance pour British Steel, l'ancien géant public privatisé à la fin des années 1980 sous Margaret Thatcher, autrefois l'un des fleurons de l'économie britannique avant de sombrer dans la crise.

"On a connu des périodes sombres avec des licenciements collectifs et beaucoup d'articles de presse négatifs mais maintenant nous commençons à voir des résultats positifs au niveau financier", a déclaré à l'AFP le directeur du haut fourneau, Sam Thomas, 29 ans dont onze passés à travailler au milieu du fer en fusion.

"Le moral commence aussi à reprendre des couleurs", a-t-il ajouté.

Jeudi, au centième jour d'activité du site, le groupe vendu en mai par le géant indien de la sidérurgie Tata Steel au fonds d'investissement Greybull Capital, a annoncé avoir renoué avec les bénéfices après un plan de redressement douloureux.

"Il y a eu de nombreux mois d'incertitude et nous avons tous travaillé dur pour revenir en situation de rentabilité", a expliqué le jeune directeur qui supervise quatre hauts fourneaux construits dans les années 50 et baptisés des prénoms des reines d'Angleterre: Anne, Bess, Victoria et Mary.

- Renaissance de British Steel -

C'est toute la région qui était en plein désarroi depuis l'annonce l'année dernière de la mise en vente par Tata Steel de sa division européenne de produits longs (rails, section de construction) face l'effondrement du marché pour cause de prix cassés pratiqués par la Chine.

La décision du groupe indien avait fait craindre que Scunthorpe ne devienne une ville fantôme, ses 65.000 habitants étant tous liés depuis des générations à la sidérurgie.

En mai 2016, Greybull a acheté les activités de Tata Steel à Scunthorpe et à Hayange (Moselle) en France et les a rebaptisés "British Steel" dans un accord qui prévoyait que Tata Steel reste responsable de son coûteux régime de retraites.

Le nouveau groupe concentre ses efforts sur la niche des produits longs dont la demande nationale est forte et produit aujourd'hui 2,8 millions de tonnes par an dans ses usines au Royaume-Uni et en France.

L'annonce du retour aux profits a été saluée par les quelque 3.000 employés de Scunthorpe qui ont accepté des changements dans leurs conditions de travail et une baisse des salaires. Des salaires qui doivent retrouver leur niveau d'avant la baisse en juin 2017.

L'union des producteurs d'acier du Royaume-Uni, UK Steel, a demandé au gouvernement d'aider davantage leur secteur industriel face notamment aux coûts élevés de l'énergie et des impôts, et en changeant sa politique d'approvisionnement pour favoriser les produits britanniques.

"Je me réjouis que la marque British Steel ait été ramenée à la vie. Fondamentalement, je pense que c'est une activité viable qui devrait avoir un avenir solide et florissant", a affirmé à l'AFP Gareth Stace, le chef de UK Steel.

Pour le secteur, le choc du vote en faveur d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne est à double tranchant, rendant les exportations plus compétitives avec la baisse de la livre tout en assombrissant les perspectives économiques.

"La seule chose que nous constatons, c'est la perte de valeur de la livre sterling mais c'est sans conséquence pour nous: nos matières premières sont devenues plus chères mais c'est compensé par la valeur de nos ventes hors d'Europe", a déclaré à l'AFP le président exécutif de British Steel Roland Junck.

Dans le même temps, il y a eu une légère reprise des prix de l'acier.

"Nous ne sommes pas encore sortis d'affaire mais nous sommes dans une position beaucoup plus favorable", a estimé Andrew Wilson, le directeur technique du secteur rail de Scunthorpe, jugeant que "l'avenir se présente bien".

rfj-mc/oaa/rap

TATA STEEL