NOUVELLES
30/09/2016 09:59 EDT | Actualisé 01/10/2017 01:12 EDT

Energies renouvelables: l'espagnol Abengoa essuie une perte nette de 3,7 mds EUR au 1S

Le géant des énergies renouvelables espagnol Abengoa, menacé de faillite, a annoncé vendredi une perte nette de 3,7 milliards d'euros au 1er semestre 2016, liée notamment à l'effondrement de certaines de ses activités.

Le groupe, en procédure de redressement judiciaire, évoque "le ralentissement généralisé de ses affaires" dans un communiqué. Il a jusqu'au 25 octobre pour emporter l'adhésion des investisseurs au plan de restructuration de sa dette conclu en août et recevoir quelque 650 millions d'euros d'argent frais.

Après avoir connu une croissance vertigineuse fondée principalement sur l'endettement, Abengoa paie les conséquences d'investissements tous azimuts et d'une croissance à l'étranger mal contrôlée.

Au 1er trimestre, la perte n'était que de 340 millions d'euros. Au 1er semestre 2015, l'entreprise avait dégagé un bénéfice net de 72 millions d'euros.

Sur le 1er semestre 2016, l'activité s'est révélée particulièrement catastrophique dans le secteur des bioénergies: plusieurs usines de bioéthanol aux Etats-Unis et en Europe se sont retrouvées "paralysées" par des procédures de liquidation judiciaire.

En outre, des réseaux de transmission d'électricité ont été vendus au Brésil, creusant encore la perte.

Le chiffre d'affaires a été divisé par trois par rapport au 1er semestre 2015, chutant à 1,2 milliard d'euros.

Outre les problèmes sur le bioéthanol en Europe et aux Etats-Unis, la baisse des ventes vient du ralentissement de l'activité de centrales électriques et thermiques au Mexique, d'usines photovoltaïques au Chili et en Afrique du Sud et aux réseaux électriques brésiliens.

Le plan de restructuration de la dette comprend "l'abandon de certaines activités non stratégiques et la liquidation ou la vente d'actifs, qui pourraient occasionner de nouvelles pertes", explique Abengoa dans son communiqué.

Dix fonds d'investissements se sont engagés à apporter des liquidités au capital de l'enreprise, pour un total de 1,169 milliard d'euros. Fin 2015, sa dette dépassait les 9 milliards d'euros.

Depuis 2015, Abengoa a réduit ses effectifs dans le monde passant de 28.000 à 17.500 employés.

emi/mck/ib

ABENGOA