NOUVELLES
28/09/2016 12:14 EDT | Actualisé 29/09/2017 01:12 EDT

Yémen: les Etats-Unis revendiquent deux bombardements contre Al-Qaïda

Les Etats-Unis ont revendiqué mercredi deux bombardements effectués par drones la semaine dernière contre Al-Qaïda au Yémen, qui ont tué selon eux quatre combattants du groupe extrémiste.

La première frappe a eu lieu le 20 septembre dans la province centrale de Marib, tuant deux membres d'Al-Qaïda, selon le commandement des forces américaines au Moyen-Orient.

La seconde a eu lieu le 22 septembre dans la province de Baïda (centre), tuant deux autres membres d'Al-Qaïda.

Les deux frappes avaient déjà été rapportées par des sources sécuritaires yéménites, mais celles-ci n'avaient pas pu les attribuer explicitement aux Etats-Unis.

Le président Barack Obama a cherché à mieux encadrer les éliminations par drones, qui ont connu un grand développement sous sa présidence.

Il a promis notamment que les Etats-Unis seraient plus transparents sur ces éliminations, et donneraient notamment chaque année un bilan du nombre de combattants tués dans ces frappes.

Washington considère la branche d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), basée au Yémen, comme la plus dangereuse du réseau extrémiste.

Le Yémen est déchiré depuis des mois par une guerre entre des rebelles chiites, les Houthis, alliés à l'ex-président Ali Abdallah Saleh, qui combattent les forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi soutenu par une coalition militaire arabe menée par l'Arabie saoudite.

Des groupes jihadistes comme Al-Qaïda ont profité du chaos pour consolider leur présence dans ce pays très pauvre.

Une troisième attaque par drone a été recensée la semaine dernière au Yémen par les services de sécurité yéménites, mais elle n'a pas encore été revendiquée par les militaires américains.

Cette frappe s'est produite vendredi dans la province de Marib et a tué un commandant local d'Al-Qaïda et ses quatre gardes, selon les services de sécurité yéménites.

lby/sha