NOUVELLES
28/09/2016 10:05 EDT | Actualisé 29/09/2017 01:12 EDT

Un policier tue un Afro-Américain en banlieue de San Diego

EL CAJON, Calif. — Un Afro-Américain qui se comportait de manière anormale près d'un centre commercial d'une banlieue de San Diego, en Californie, a été abattu par la police après avoir sorti un objet de ses poches et s'être mis en position de tir.

L'un des agents a essayé de neutraliser l'homme, dont l'identité n'a pas été révélée, avec un pistolet à impulsions électriques au même moment où son collègue faisait feu à plusieurs reprises, a relaté le chef du service de police d'El Cajon, Jeff Davis, lors d'une conférence de presse, tard mardi soir. M. Davis n'a pas voulu divulguer la nature de l'objet brandi par l'individu, mais a reconnu qu'il ne s'agissait pas d'une arme.

Avant que les autorités n'annoncent la mort de l'homme, des dizaines de manifestants se sont réunis sur les lieux, certains soutenant que l'individu avait été abattu alors qu'il avait les mains en l'air. La police a contesté cette information, publiant une image tirée d'une vidéo filmée à l'aide d'un téléphone mobile par un témoin qui semble montrer l'homme dans une position de tir alors que les deux policiers approchent, leur arme à la main.

Ce nouvel épisode de violence policière survient une semaine après que deux Afro-Américains furent aussi tombés sous les balles de policiers à Tulsa, en Oklahoma, et à Charlotte, en Caroline du Nord, provoquant d'importantes manifestations.

Mercredi, des bougies et des fleurs ont été déposées près des taches de sang qui maculaient encore le pavé au lendemain du drame.

Jeff Davis a exhorté la communauté à demeurer calme, assurant que l'enquête sur cette affaire serait minutieuse et transparente.

Selon les autorités, une femme avait communiqué avec la police peu après 14 h, heure locale, mardi, afin de leur demander de l'aide pour son frère âgé dans la trentaine qui agissait de façon inhabituelle et se promenait au milieu de la rue.

Elles ont ajouté que l'individu avait refusé de retirer ses mains de ses poches en dépit des ordres répétés des policiers et avait été abattu après avoir sorti un objet de ses poches.