NOUVELLES
28/09/2016 11:57 EDT | Actualisé 29/09/2017 01:12 EDT

Ryder Cup: le frère de Willett s'en prend à ces "bâtards de supporters américains"

Le frère de l'Anglais Danny Willett, vainqueur du Masters 2016, a mis le feu aux poudres mercredi avant la Ryder Cup, avec une chronique où il s'en prend à ces "bâtards de supporters américains".

A deux jours du coup d'envoi de la Ryder Cup sur le parcours de Hazeltine (Minnesota), Pete Willett a écrit un texte pour le site internet spécialisé NationalClubGolfer où il attaque avec virulence les spectateurs américains, très bruyants lors des tournois du circuit PGA et, plus encore, lors de la Ryder Cup.

"Ils sont gros, stupides, gloutons, ce sont des bâtards sans classe (...) c'est une foule aboyante d'abrutis", a-t-il regretté.

"Il faut que l'équipe européenne fassent taire ces groupies, ils doivent réduire au silence ces mecs gras, irritants, remplis de cookies et de bière qui ressemble à de la pisse, qui font des pauses entre deux bouchées de hot-dog pour pouvoir gueuler +Baba booey+ jusqu'à ce que leurs visages deviennent complétement rouges", a poursuivi Willett.

Cette chronique a obligé le capitaine de l'équipe européenne, le Nord-Irlandais Darren Clarke, à faire une mise au point: "J'ai montré le texte à Danny Willett et il était extrêmement déçu par ce qu'avait écrit son frère. Cela ne reflète pas du tout ce que Danny pense, ce n'est pas ce que l'équipe européenne pense", a-t-il insisté.

Willett, qui a décroché en avril sa première victoire en Grand Chelem à la surprise générale lors du Masters, est l'un des six joueurs européens qui vont découvrir la Ryder Cup.

Le capitaine américain Davis Love a de son côté admis qu'il avait choisi de ne pas lire cette chronique: "Si je l'avais lu, je serais sans doute devenu fou (...) Je préfère rester concentrer sur ce que nous avons à faire", a-t-il insisté.

Les Etats-Unis ont perdu les trois dernières éditions de la Ryder Cup, prestigieuse compétition de golf opposant tous les deux ans les meilleurs golfeurs européens et américains.

Les Etats-Unis mènent encore largement au bilan avec 25 victoires contre 13 à l'Europe, qui a remporté sept des dix dernières éditions, dont la dernière disputée aux Etats-Unis, en 2012, à Medinah (Illinois), au terme d'un incroyable retournement de situation lors de la troisième et dernière journée.

jr/pel