NOUVELLES
28/09/2016 07:10 EDT | Actualisé 29/09/2017 01:12 EDT

Pérou : l'ex-bras droit de Fujimori condamné pour le meurtre d'opposants

Un tribunal péruvien a condamné à 22 ans de prison Vladimiro Montesinos, ancien chef des services secrets, à l'époque bras droit du président Alberto Fujimori, pour le meurtre puis l'incinération des corps de trois opposants en 1993.

L'ancien chef des forces armées, Nicolas Hermoza, 81 ans, a écopé de la même peine, prononcée mardi soir. Les deux hommes sont déjà en prison depuis 15 ans pour d'autres violations des droits de l'homme, notamment des massacres et disparitions de civils.

MM. Montesinos, 71 ans, et Hermoza ont cette fois été reconnus coupables de la disparition du professeur Justiniano Najarro et des étudiants Martin Roca Casas et Kenneth Anzualdo, tous trois opposants au gouvernement d'Alberto Fujimori (1990-2000).

Selon le tribunal, les corps des trois victimes ont été brûlés dans un four situé au sous-sol des services secrets de l'armée, au quartier général de Lima.

Les trois hommes avait été arrêtés en 1993 par une patrouille militaire à l'Université technique du Callao, dans le cadre d'une opération de l'armée contre les guérillas du Sentier Lumineux et du MRTA (Mouvement révolutionnaire Tupac Amaru).

A l'issue de ce procès entamé en 2012 sous l'impulsion du parquet et des familles des victimes, la justice a par ailleurs condamné par contumace à 15 ans de prison l'ex-chef de la direction des services secrets de l'armée, le colonel Jorge Nadal, pour lequel un mandat d'arrêt a été émis.

Le Pérou avait été condamné en 2009 par la Cour interaméricaine des droits de l'homme pour la disparition de l'étudiant Kenneth Anzualdo.

Durant cette époque sombre pour le pays sud-américain, la répression de l'Etat contre les guérillas avait fait plus de 69.000 morts et environ 15.000 disparus, entre 1980 et 2000.

Alberto Fujimori lui-même a été condamné en 2009 à 25 ans de prison pour son rôle dans des massacres de civils perpétrés en 1991 et 1992 par des escadrons de la mort.

ljc/ka/glr