NOUVELLES
28/09/2016 01:24 EDT | Actualisé 29/09/2017 01:12 EDT

Malaisie: un député de l'opposition condamné à trois mois de prison pour sédition

Un député et dirigeant de l'opposition malaisienne a été condamné mercredi à trois mois de prison ferme pour sédition, après avoir appelé à manifester contre le gouvernement du Premier ministre controversé Najib Razak, ont indiqué des avocats.

Chua Tian Chang, vice-président du Parti de la justice populaire, était poursuivi pour avoir appelé en 2013 la population à protester contre la corruption dans ce pays d'Asie du Sud-Est.

Najib Razak est régulièrement accusé par des opposants d'avoir recours à des lois répressives pour faire taire toute critique concernant l'énorme scandale financier lié au fonds souverain 1MDB, dans lequel il est englué depuis plus d'un an.

"Il y a une intolérance croissante contre les critiques. Le gouvernement cherche à faire taire les gens", a déclaré l'opposant plus communément appelé Tian Chuan.

Le parlementaire, condamné également à une amende de 1.800 ringgit (388 euros) et en liberté sous contrôle judiciaire, a indiqué qu'il ferait appel de sa condamnation.

Najib Razak est vivement critiqué pour son implication présumé dans l'affaire liée au fond souverain 1MDB, créé à son arrivée au pouvoir en 2009 pour développer le pays, et aujourd'hui endetté à hauteur de 10 milliards d'euros.

Depuis, le gouvernement Najib a réagi face au scandale en emprisonnant des lanceurs d'alerte, en interdisant des médias et des sites internet qui mentionnaient l'affaire et en menaçant de poursuites toute personne prête à faire des révélations.

Des enquêtes sur cette affaire sont en cours dans plusieurs pays, notamment à Singapour, en Suisse et aux Etats-Unis.

skc/jsm/bfi/pt