NOUVELLES
28/09/2016 17:55 EDT | Actualisé 29/09/2017 01:12 EDT

Les séries de victoires de Bayern Munich et Manchester City prennent fin

GENÈVE, Suisse — La compétition était particulièrement féroce dans la Ligue des champions, mercredi, et les séries de victoires de Pep Guardiola et Carlo Ancelotti avec leur nouvelle équipe ont pris fin.

Guardiola et Manchester City ont tiré de l'arrière trois fois contre Celtic, mais ils ont chaque fois nivelé la marque avant de se contenter d'un match nul. La séquence de victoires pour amorcer la saison de l'entraîneur-chef s'est arrêtée à 10.

Quant à Ancelotti, gagnant de trois titres en tant qu'entraîneur-chef dans la Ligue des champions, il avait remporté ses huit premières parties à la barre de Bayern Munich, mais sa formation n'a pas impressionné, s'inclinant contre l'Atletico Madrid.

Au cours de cette soirée marquée de remontées, Barcelone a aussi fait sa part. Privée de Lionel Messi, l'équipe espagnole est venue de l'arrière pour vaincre Borussia Moenchengladbach.

Trois pénalty n'ont pas trouvé le fond du filet et pas moins de 28 buts ont été inscrits lors des huit affrontements de mercredi.

Celtic 3 Manchester City 3

Manchester City est venue de l'arrière trois fois contre Celtic pour finalement se contenter d'un verdict nul de 3-3.

La série de victoires de Manchester City s'est arrêtée à 10, à une seule d'égaler le record anglais.

Fernandinho et Raheem Sterling ont égalé la marque en première demie après que Celtic eut inscrit deux buts grâce à Moussa Dembele et Sterling, qui a marqué contre son camp.

Dembele a redonné les devants à Celtic à peine une minute après le début de la deuxième demie, mais Nolito a ramené les deux formations à la case départ à la 55e minute.

Il s'agissait d'une première fois sous la tutelle de Guardiola que Manchester City tirait de l'arrière dans une rencontre.

Celtic, qui avait écrasé Barcelone 7-0 à son premier match de la phase de groupe, a réussi à créer plusieurs revirements pour prendre l'avance, mais les locaux n'auront jamais été en mesure de la conserver.

Atletico Madrid 1 Bayern Munich 0

Les déboires de Bayern Munich en Espagne se sont poursuivis alors que l'équipe allemande a baissé pavillon 1-0 contre l'Atletico Madrid.

Les trois dernières visites en Espagne de Bayern Munich ont pris fin avec une élimination en demi-finale de la Ligue des Champions — contre le Real Madrid, Barcelone et l'Atletico, la saison dernière. Le Bayern Munich avait chaque fois été blanchi.

Le milieu de terrain Yannick Carrasco a fait plaisir aux spectateurs présents au Vicente Calderon Stadium en inscrivant le but vainqueur à la 35e minute grâce à un très bon tir bas provenant de l'orée de la surface de réparation.

Ce gain a permis à l'Atletico de s'emparer de la tête du groupe D en vertu d'une récolte de six points en deux matchs.

Moenchengladbach 1 Barcelone 2

Barcelone a surmonté l'absence de Lionel Messi pour venir de l'arrière et l'emporter 2-1 contre Borussia Moenchengladbach.

Gerard Piqué a marqué le but de la victoire à la 73e minute à la suite d'un coup de pied de coin de Neymar. Luis Suarez a effectué une volée que le gardien de Moenchengladbach, Yann Sommer, n'a pu attraper, permettant à Piqué d'envoyer le ballon au fond du filet.

Neymar a orchestré le but égalisateur à la 65e minute. Le Brésilien a fourni une passe à Arda Turan, qui a placé le ballon dans le haut du filet.

Moenchengladbach n'a pas été en mesure de conserver l'avance qu'elle s'était forgée à la 34e minute. Mahmoud Dahoud et Raffael ont appliqué de la pression sur Sergio Busquets, qui a perdu le ballon. Raffael s'en est ensuite emparé avant de le refiler à Dahoud. Ce dernier a repéré Tim Hazard et il n'a pas raté telle occasion.

Ludogorets 1 Paris Saint-Germain 3

Edinson Cavani a fait bouger les cordages à deux reprises en deuxième demie pour mener le Paris Saint-Germain vers une victoire de 3-1 contre Ludogorets Razgrad.

L'attaquant a enfilé l'aiguille à la 56e minute pour permettre aux visiteurs de prendre les devants 2-1. Il a ensuite scellé l'issue de la rencontre en ajoutant un but quatre minutes plus tard.

Il s'agissait de la première victoire de l'équipe française dans le groupe A. Cette dernière occupe le premier rang à égalité avec Arsenal, avec quatre points.

Natanael avait donné une priorité d'un but à Ludogorets à la 16e minute de jeu lorsque son coup franc est passé par-dessus le mur défensif pour terminer son élan dans le filet.

Blaise Matuidi a cependant créé l'égalité à la 41e minute.

Ludogorets a raté une belle occasion de faire 2-2 à la 59e minute. Cosmin Moti a eu droit à un pénalty, mais il s'est buté au gardien Alphonse Areola, qui a repoussé sa frappe en plongeant à sa droite.

Besiktas 1 Dinamo Kiev 1

Viktor Tsygankov a égalé le pointage à 1-1 en deuxième demie et le Dinamo Kiev s'en est tiré avec un match nul contre Besiktas.

Le milieu de terrain de 18 ans se trouvait au dernier poteau lorsqu'il a redirigé un coup franc d'Andriy Yarmolenko. Son but a empêché Besiktas d'effectuer un retour victorieux à domicile en Ligue des champions après sept ans d'absence.

Le Portugais Ricardo Quaresma avait placé les locaux en avant lorsqu'il a parfaitement réussi un coup franc à la 29e minute.

Arsenal 2 FC Bâle 0

Deux buts de Theo Walcott en première demie et l'énergie d'Alexis Sanchez ont aidé Arsenal à battre le FC Bâle 2-0.

Walcott n'a pas mis de temps à trouver le fond du filet. À la septième minute, un long ballon a trouvé Sanchez, qui a filé vers l'aile gauche avant de revenir vers la surface de réparation. De l'autre côté, Walcott s'est faufilé derrière la défense et il a effectué une superbe tête qui n'a pu être stoppée par Tomas Vaclik.

Walcott et Sanchez ont de nouveau uni leurs efforts à la 26e minute. Un bel échange s'est conclu avec le deuxième but du match de l'Anglais.

Cette victoire permet à Arsenal de rester au sommet du groupe A en compagnie du Paris Saint-Germain.

Naples 4 Benfica 2

Sans Gonzalo Higuain, acheté par la Juventus, Naples a tout de même accentué son avance au sommet du groupe B en défaisant Benfica 4-2.

Marek Hamsik a ouvert la marque à la 20e minute grâce à une tête et Naples a ouvert les écluses en deuxième demie en enregistrant trois buts, dont deux de Dries Mertens, en sept minutes.

Goncalo Guedes et Eduardo Salvio ont réduit l'écart tard en deuxième demie pour Benfica.

Après être venue de l'arrière contre le Dinamo Kiev à son premier match, Naples montre maintenant une fiche de 2-0-0 et elle continue son bon travail, et ce, malgré l'absence de Higuain.

Rostov 2 PSV Eindhoven 2

Deux buts de Dmitry Poloz ont donné à Rostov les premiers points de son histoire en Ligue des champions en vertu d'un match nul de 2-2 contre PSV Eindhoven.

Malchanceux d'avoir alloué deux buts sur des déviations en première demie, les joueurs de l'équipe russe ont vu la chance tourner en deuxième demie. Un tir qui a heurté la barre transversale et le brio du gardien Soslan Dzhanaev ont empêché le PSV Eindhoven de se sauver avec la victoire.

Les deux formations se retrouvent maintenant au bas du groupe D, car elles n'ont amassé qu'un point après deux parties.

Le simple fait d'être en Ligue des champions semble un conte de fées pour Rostov. La deuxième place surprise de l'équipe russe lors du Championnat de Russie, la saison dernière, a soulevé des comparaisons avec Leicester et Rostov avait poursuivi sur sa lancée en défaisant Ajax 5-2 lors des qualifications.