NOUVELLES
28/09/2016 17:37 EDT | Actualisé 29/09/2017 01:12 EDT

L’attaque de l'Impact débloque

Rien de spectaculaire dans la manière au contraire, mais l'Impact a fait le nécessaire pour éviter un tremblement de terre.

Dominic Oduro et Ignacio Piatti ont tous deux touché la cible en première demie et Evan Bush a bloqué un tir de pénalité à la 87e minute de jeu pour assurer aux Montréalais un gain court, mais libérateur de 3-1 sur les Earthquakes de San José, mercredi, au stade Saputo.

Johan Venegas a complété le pointage durant le temps ajouté en fin de match.

Au final, l'Impact a tiré profit de ce « match charnière », comme l'avait qualifié Hassoun Camara. Toutefois, la démonstration n'avait pas le sérieux que l'enjeu imposait.

Les Montréalais étaient sans victoire à leurs quatre matchs précédents et n'avaient triomphé que deux fois à leurs dix dernières sorties. Avec deux petits points d'avance sur la 7e position dans l'Est avant la rencontre, synonyme d'exclusion des éliminatoires, le duel face aux Earthquakes était « charnière », selon Hassoun Camara.

Le moment était tout désigné pour un premier match de plus d'un but en dix rencontres, soit depuis le 23 juillet.

Oduro, Piatti et Matteo Mancosu ont donné raison à Mauro Biello, qui a choisi de ne pas titulariser Didier Drogba, après de récentes performances en demi-teinte.

Oduro a débloqué le pointage à la 24e minute en frappant un long retour de tir de Mancosu au fond du filet. Patrice Bernier avait fait un bon travail pour maintenir l'attaque en vie quelques instants plus tôt.

Puis, à la 31e minute, Piatti s'est construit un but de toutes pièces. Il a intercepté la relance des Earthquakes avant de lancer Mancosu sur la gauche et de s'offrir en cible dans la surface, d'où il a doublé la mise.

Mais au retour du vestiaire, l'Impact a perdu l'initiative du match et, pris dans la réaction plutôt que l'action, a encaissé un but de Chris Wondolowski à la 62e minute de jeu.

La soirée a passé proche de tourner au cauchemar quand Laurent Ciman a accroché un rival dans la surface à la 87e minute, mais Evan Bush a joué les héros sur le pénalty subséquent.

Détails et réactions à venir.