NOUVELLES
28/09/2016 04:15 EDT | Actualisé 29/09/2017 01:12 EDT

L'accord nucléaire iranien ne serait "pas sérieusement menacé" par une victoire de Trump (Téhéran)

L'accord nucléaire iranien ne serait "pas sérieusement menacé" par une éventuelle élection à la présidence américaine de Donald Trump, a estimé mercredi le patron de l'autorité nucléaire iranienne, Ali Akbar Salehi, malgré les vives critiques du candidat républicain envers ce texte.

"La personne qui assumera la présidence des Etats-Unis devra s'adapter aux réalités du terrain", a jugé M. Salehi, l'un des principaux artisans de cet accord négocié avec les grandes puissances en 2015.

"Certaine choses pourraient prendre du retard", mais l'accord ne pourrait "pas être sérieusement menacé", a souligné l'ancien chef de la diplomatie iranienne au cours d'une intervention à l'académie diplomatique de Vienne.

Donald Trump s'était engagé en mars à "démanteler l'accord catastrophique avec l'Iran", et faire de ce dossier sa "priorité numéro un" s'il était élu. Il a encore récemment qualifié cet accord de "désastre".

Conclu en juillet 2015 et entré en vigueur en janvier, l'accord nucléaire prévoit une levée progressive des sanctions internationales visant l'Iran en échange d'un strict encadrement des activités nucléaires de Téhéran par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

L'agence onusienne, dont les 168 pays membres sont réunis cette semaine en assemblée générale annuelle dans la capitale autrichienne, a attesté que Téhéran respectait ses obligations à ce stade.

phs/glr