NOUVELLES
28/09/2016 07:49 EDT | Actualisé 29/09/2017 01:12 EDT

GB: un ex-gestionnaire des résidences royales condamné pour corruption

Un ancien responsable de l'entretien des résidences royales britanniques a été condamné mercredi à cinq ans de prison pour avoir perçu des dessous de table en échange de contrats, a indiqué le parquet.

Ronald Harper, 64 ans, était le gestionnaire adjoint des propriétés royales entre 1994 et 2012, date de sa suspension, notamment responsable de la maintenance des palais de Buckingham et de St James, du château de Windsor et de Clarence House.

Il gérait un budget annuel de 2,3 millions de livres (2,67 M d'euros) et pouvait autoriser des travaux d'un montant maximum de 30.000 livres, ont précisé dans un communiqué les services du procureur de la couronne (CPS).

Pendant la période où il travaillait pour la famille royale, "il a reçu plus de 100.000 livres (116.000 euros) de versements cachés de la part d'entreprises qui se sont vu attribuer des contrats lucratifs et prestigieux pour des travaux électriques et mécaniques au palais de Buckingham, à la Queen's Gallery, au palais de St James et au palais de Kensington", ajoute le CPS.

Cinq autres personnes faisant partie des sociétés impliquées, Melton Power Services (MPS), spécialisée en travaux électriques et le groupe de maintenance BSI Nordale, ont été condamnées à des peines allant de la prison avec sursis à 18 mois de prison ferme.

La Royal Household, qui gère les demeures royales, était ainsi "surfacturée" pour des travaux, a précisé le CPS. "Il s'agissait d'une fraude sophistiquée, au long cours et bien planifiée dans laquelle ils ont exploité le nom et le statut de la Royal Household pour s'enrichir aux dépens des contribuables", selon le parquet. mc/fb/glr