NOUVELLES
28/09/2016 06:04 EDT | Actualisé 29/09/2017 01:12 EDT

Cinq présumés djihadistes arrêtés en Espagne, en Belgique et en Allemagne

MADRID — Les autorités espagnoles, belges et allemandes ont arrêté, mercredi, cinq personnes soupçonnées d'avoir formé une cellule propageant de la propagande et tentant de recruter des militants pour Daech (le groupe armé État islamique).

Selon le ministère espagnol de l'Intérieur, le groupe, composé de quatre Espagnols et d'un Marocain, représentait une menace grave à la sécurité en Europe.

Dans un communiqué, le ministère a indiqué que les cinq suspects travaillaient pour Daech en répandant de l'information sur plusieurs sites web, dont une page Facebook appelée «Islam en Español».

Cette page, qui aurait été administrée par deux individus appréhendés en Belgique et en Allemagne, comptait 32 500 abonnés et gagnait rapidement en popularité, a ajouté le ministère.

D'après le communiqué, une personne a été arrêtée à Bruxelles, une à Wuppertal, en Allemagne, deux à Barcelone et une à Melilla, une enclave espagnole située en Afrique.

Le ministère a précisé que la cellule faisait l'éloge des attaques menées au nom de Daech et essayait de trouver de nouvelles recrues, concentrant ses efforts sur les jeunes musulmans ayant des origines nord-africaines.

Toujours selon le ministère, 113 présumés djihadistes ont été appréhendés en Espagne depuis 2015 et les autorités espagnoles ont contribué à 30 autres arrestations ailleurs eu Europe.

Le coordinateur pour la lutte contre le terrorisme du Conseil européen, Gilles de Kerchove, a déclaré que ces nouvelles arrestations montraient à quel point le partage de renseignements s'était amélioré en Europe.