POLITIQUE
27/09/2016 02:36 EDT | Actualisé 27/09/2016 02:36 EDT

Québec songe à interdire les initiations universitaires (VIDÉO)

L'idée d'interdire les initiations organisées chaque année par des étudiants dans le cadre de la rentrée universitaire fait son chemin au gouvernement Couillard, qui cherche à empêcher la tenue d'activités à caractère sexuel dégradantes pour les étudiantes.

D'une façon ou d'une autre, Québec arrivera avec des mesures pour contrer ce phénomène inacceptable au cours des prochains mois, a commenté la ministre de la Condition féminine, Lise Thériault, lors d'une brève mêlée de presse, mardi.

Elle s'est montrée préoccupée par le sort subi par des étudiantes de la faculté de droit de l'Université de Montréal, qui ont dit s'être senties pratiquement obligées de se dévêtir et de participer à des activités à caractère sexuel tenues lors de la rentrée de septembre.

Dans ce contexte, la pertinence d'interdire les initiations étudiantes mérite d'être envisagée, a estimé la ministre Thériault, qui se dit déterminée à ne pas tolérer ce phénomène et à éliminer ce genre d'activités à l'université.

Il reste à savoir dans quelle mesure le gouvernement peut réellement intervenir, de façon contraignante, tout en respectant l'autonomie des universités.