NOUVELLES
26/09/2016 01:30 EDT | Actualisé 27/09/2017 01:12 EDT

Yémen: un chef local d'Al-Qaïda tué dans un accrochage (sécurité)

Un chef local d'Al-Qaïda au Yémen a été tué lundi dans un accrochage avec l'armée dans la province méridionale d'Abyane, un des fiefs du réseau jihadiste, selon des sources des services de sécurité.

Abdallah Habibat a trouvé la mort dans un raid mené à l'aube par des militaires contre sa maison dans la banlieue de la ville de Loder, ont précisé ces sources, ajoutant qu'un de ses gardes du corps a été blessé et un autre arrêté.

Le raid a donné lieu à un échange de tirs qui a coûté la vie à un soldat et un autre a été blessé, ont indiqué les mêmes sources.

Les forces loyales au président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi mènent depuis plusieurs semaines une campagne contre les groupes jihadistes, qui leur a permis à la mi-août de reprendre notamment la ville de Zinjibar, chef-lieu d'Abyane, qu'Al-Qaïda avait contrôlée pendant des mois.

Soutenues par la coalition arabe sous commandement saoudien, qui est intervenue en mars 2015 au Yémen, les forces pro-Hadi peinent cependant à rétablir la sécurité à Abyane et dans les autres provinces du sud.

Ces provinces ont été reprises aux rebelles chiites Houthis et à leurs alliés, des partisans de l'ex-président yéménite, qui contrôlent encore de larges pans du territoire dans le nord, dont la capitale Sanaa.

Les Etats-Unis poursuivent pour leur part des attaques de drone contre des jihadistes d'Al-Qaïda au Yémen qui, comme ceux du groupe Etat islamique, ont profité du chaos généré par la guerre entre rebelles et forces gouvernementales pour renforcer leur présence dans le sud.

Le conflit au Yémen, qui a généré une grave crise humanitaire, a fait en 18 mois plus de 6.600 morts et déplacé au moins trois millions de civils, selon l'ONU.

bur-faw/tm/ras/iw