NOUVELLES
26/09/2016 06:36 EDT | Actualisé 27/09/2017 01:12 EDT

Turquie: 10 morts dans deux attaques attribuées aux rebelles kurdes

Dix membres des forces de sécurité turques ont été tués et sept autres ont été blessés lundi dans deux attaques attribuées aux rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans le sud-est de la Turquie, selon la presse.

A Uludere, dans la province de Sirnak (sud-est de la Turquie), six soldats ont été tués et un septième blessé "lors d'un échange de tirs avec le PKK" près d'un point de contrôle aux abords d'une prison, a rapporté en fin d'après-midi l'agence de presse Dogan.

La région de Sirnak, frontalière de l'Irak, est le théâtre d'affrontements réguliers entre la rébellion du PKK et l'armée turque.

Plus tôt dans la journée, quatre soldats turcs ont été tués et six autres blessés dans une attaque attribuée au PKK, cette fois dans la région de Mardin (à l'ouest de Sirnak).

"Deux soldats et deux gardiens de village (recrutés pour combattre les rebelles kurdes) ont été tués, et six autres personnes ont été blessés dans une attaque à la bombe survenue dans la province de Mardin", selon l'agence progouvernementale Anadolu.

"Une bombe dissimulée par les terroristes du PKK sur la route reliant Kiziltepe à Derik dans la province de Mardin a explosé au passage du véhicule des forces de sécurité", a précisé l'agence.

L'armée turque a entamé dans la foulée une opération pour "retrouver les terroristes en fuite" dans la région de Mardin, a ajouté Anadolu.

Le PKK, considéré comme une "organisation terroriste" par Ankara et ses alliés occidentaux, est en guerre depuis 1984 contre l'Etat turc. Les combats, qui ont fait plus de 40.000 morts, ont repris il y a un an après une fragile trêve de plus de deux ans.

L'armée turque a annoncé avoir "neutralisé huit membres du PKK" dimanche au cours d'une opération aérienne et terrestre menée dans la province de Hakkari, près de la frontière avec l'Irak.

Selon l'armée turque, 320 militants du PKK ont été tués dans cette province en quelques semaines, selon l'agence Anadolu. Un chiffre qui n'a pas pu être vérifié de source indépendante.

fo-bat/ezz/ib