NOUVELLES
26/09/2016 12:49 EDT | Actualisé 27/09/2017 01:12 EDT

PCC: Chris Alexander se dit conscient du besoin de réhabiliter son image

OTTAWA — L'ancien ministre Chris Alexander reconnaît qu'il devra «absolument» réhabiliter son image s'il se présente comme candidat dans la course à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC).

Celui qui a perdu son siège en octobre dernier a soutenu que les propositions faites par son parti pendant la dernière campagne électorale ne reflétaient aucunement sa «vision du pays».

En entrevue avec La Presse canadienne, lundi après-midi, M. Alexander a dit espérer pouvoir «clarifier les choses» à ce chapitre, mais aussi «parler d'autres choses» s'il se lance dans la course.

L'ex-député ontarien a été vivement critiqué après avoir présenté la promesse électorale d'instaurer une ligne de dénonciation pour signaler des cas présumés de «pratiques culturelles barbares».

Cette annonce, qui lui a collé à la peau et à celle de sa collègue qui était à ses côtés pour la faire, Kellie Leitch, n'était «probablement pas» appropriée, a-t-il affirmé.

Chris Alexander s'est par ailleurs dit en désaccord avec le filtrage des «valeurs anticanadiennes» des immigrants, proposition mise de l'avant par la candidate Kellie Leitch.

Cette «façon de jouer sur les peurs des gens» ne reflète pas les valeurs du Parti conservateur, selon l'ex-diplomate, qui voit un lien entre cette suggestion et la charte des valeurs du Parti québécois.

M. Alexander compte annoncer s'il se lance dans la course à la direction avant le premier débat entre candidats. La joute oratoire, en anglais, aura lieu le 10 novembre à Saskatoon.