NOUVELLES
26/09/2016 02:08 EDT | Actualisé 27/09/2017 01:12 EDT

Inde: une famille dalit attaquée pour une carcasse de vache

Une femme dalit enceinte et sa famille ont été attaquées par une foule en colère pour leur refus d'enlever une carcasse de vache dans l'ouest de l'Inde, où leur communauté est en grève depuis des semaines, a rapporté lundi la police.

Les dalits (autrefois appelés "intouchables") chargés de la collecte des cadavres de vaches, animal sacré dans l'hindouisme, sont en grève depuis près de deux mois dans l'Etat occidental du Gujarat, terre d'origine du Premier ministre nationaliste hindou Narendra Modi.

Ils protestent contre les attaques des membres de leur communauté par des milices de défense des vaches.

Sangita Ranawasia, enceinte de cinq mois, et sept membres de sa famille ont été attaqués vendredi soir à coups de bâtons car ils refusaient de ramasser un cadavre de vache, dont les dépouilles en putréfaction parsèment le Gujarat depuis le début de la grève.

"Six personnes de la haute caste des darbar ont été arrêtées pour avoir agressé une femme enceinte et des membres de sa famille", a déclaré à l'AFP B A Chavda, un responsable de la police du district de Banaskantha.

Bien que la Constitution indienne ait sur le papier aboli les discriminations de caste après l'indépendance, leur persistance dans les faits reste une réalité quotidienne pour des millions de dalits.

Pourtant forte de quelque 200 millions de personnes, cette communauté est considérée comme ne faisant pas partie du système des castes. Elle est perçue à ce titre comme le plus bas échelon de la société indienne.

Les dalits sont souvent cantonnés aux tâches ingrates que dédaigne le reste de la population, comme le ramassage des morts ou le nettoyage d'excréments humains.

str-tha/sm/amd/pt